mardi 2 août 2016

Comment arrêter le plan infernal ? DIRE NON, TOUS, ENFIN !



Pour :

Chroniques reprises, ou citées, de temps à autre, historiquement, aux liens suivants :
-         http://www.francisrichard.net/

CHRONIQUE économique « FINANCES – VERITES » 
N°171

errare humanum est, PERSEVERARE DIABOLICUM

LOI D'A.D.L. MARTIN D. de M.
basée sur celle de POL GARGAM - Gouverneur Honoraire de la BDF 1973-76.
INCIPIT PERMANENT :

1) L'économie générale est l'ensemble des échanges de travail, biens et services entre personnes physiques et/ou morales,

2) L'économie financière est l'ensemble des échanges de capitaux entre personnes physiques et/ou morales, exprimés en biens ou en monnaies, lesquels peuvent, ou non, constituer les contreparties des échanges de l'économie générale,

3) L'économie monétaire est l'ensemble des flux de monnaies émises ou détruites, constituant, ou non, les contreparties des échanges généraux ou financiers, et possédant obligatoirement les qualités monétaires requises : d'identité rigoureuse, d'inaltérabilité à l'infini, de fractionnabilité et de fongibilité. La monnaie est toujours concrète sans préjuger de ses représentations abstraites, alors toujours convertibles à 100%.

POSTULAT : Toute confusion entre une économie et les deux autres abolit toute validité au raisonnement exposé de n'importe qui, n'importe où et n'importe quand, y compris moi-même. NOBODY is perfect. C'est la raison des trois parties toujours distinctes de cette chronique.

Mercredi 3 Août 2016
(La prochaine est prévue Mercredi 31 Août 2016, cause "vacances" généralement admises du 10 au 20 Août)

Madame,
Mademoiselle,
Monsieur,

Vous appréciez mon travail depuis des années ?
Voici le moyen de répondre à mon APPEL d'URGENCE à l'AIDE.
CLIQUEZ ! SVP :


Je viens de recevoir 0,28 € à titre de validation de mon compte bancaire par Google Addsense pour leurs pubs (1) !
A ce jour, vous avez cliqué ou envoyé à hauteur de 376,53 € nets, reçus pour les deux chroniques réunies : MERCI !
Restent me manquer : -13.200,oo + 376,81 = -12.823,19 € : très Très TRES URGENT !

Un ancien condamné par le "système", remonte à la source de tout LE MAL FRANCAIS !

Un prochain condamné par le Peuple français, saumon rose-rouge-noir qui veut se faire aussi gros qu'une baleine grise, remonte à la source de la richesse française avec pour ambition d'avaler goulûment le fleuve entier.

Une Institution monétaire sommitale condamnée par ses fautes, commises après ses erreurs congénitales, choisit la fuite en avant à l'embouchure du fleuve monétaire occidental, dans la fosse abyssale de sa prétention mondiale.  

Voilà les trois nouvelles du mois de Juillet qui me font penser à :

« ce saumon qui remonterait le fleuve en l'avalant !... »


1) Dans l’ACTUALITE économique générale :

« ECO1 : le retour souhaité au xvIIème siècle ! »

Un ancien condamné par le "système" judiciaire rouge-sang de LA République génocidaire, incarnée par la restée tristement célèbre Eva JOLY, vient d'être interrogé par LeFigaro.fr du 30 Juillet dernier. Un GRAND PATRON traîné dans la boue à l'époque, et que j'ai toujours considéré comme maltraité abusivement, déclare : "... Moi, on m'a considéré responsable des fautes commises par mes collaborateurs. J'ai assumé... ". Au contraire du blanchiment du Sieur Daniel BOUTON, patron de la Société Générale, dans l'affaire Kerviel, au moins dans un premier temps. Loïc LE FLOCH-PRIGENT sort de l'ombre où l'incompétence générale l'a plongé, pour dénoncer, à 72 ans, les fautes économiques mortelles, commises en France, contre elle et les Français d'abord !

Constatant que nous n'avons pas à opérer de " choix entre la vieille industrie et la nouvelle économie ", LLF-P précise que si  " la numérisation change les modes de production, c'est surtout vers le sur-mesure du client, aux bons soins de l'ouvrier, au savoir-faire biface. Le progrès numérique est une occasion à saisir pour inventer une nouvelle main-d'œuvre industrielle dont l'activité n'a plus rien à voir avec le Taylorisme du XXème siècle ". Déjà, dans les années 70, je crois VOLVO, en Suède, organisait sa production sur une nouvelle base, celle des équipes chargées de l'intégralité du processus de fabrication d'une automobile de zéro au produit fini et contrôlé. Ce qui permet à LLF-P de nier la voie ouverte par " l'erreur d'une délocalisation de la fabrication matérielle du produit ", ne laissant à l'Occident que le soin de la conception. Je viens de lire à ce sujet que le Nigéria était promis à devenir le premier producteur mondial d'automobiles... Il s'agit-là, de toute évidence, d'un acte du Gouvernement mondial qui constitue, s'il est exact, une véritable déclaration de guerre à la France laborieuse, comme à toute l'Europe !

Balayant, peut-être un peu vite, d'un revers de main la dénonciation courante de la robotisation comme cause du chômage grandissant, LLF-P rappelle que, selon lui, " cette évolution ne concerne que 20% maximum des tâches de production dans les fabrications navales ou de pièces d'automobiles ", ce qui laisserait donc 80% du travail aux humains. Oui, sans doute, mais dans une économie où le plein emploi des 50% de filles est devenu un dogme politico-féministe, donc puissamment électoraliste, comment va-t-il leur faire comprendre que 40% d'entre elles doivent retourner à la tenue de leur maison, de leur famille ? Ce que, d'ailleurs, je trouve naturel et hautement valorisant pour elles, comme le passé l'a démontré. En outre cela laisse l'homme en face de ses responsabilités d'homme... Au lieu de le féminiser sottement.

Non content de chevaucher contre l'emploi féminin de masse, LLF-P charge héroïquement contre " les recrutements des chefs d'entreprises sur de mauvais critères. On a fait un choix de société ", dit-il, " sélectif et généraliste en faveur des intelligents de 18 ans, contre les empiriques qui connaissent le métier de l'intérieur et progressent dans les entreprises. Monsieur MICHELIN sentait le pneu. Trop d'autres ne sentent rien. Les gens qui font carrière ne sont pas les mêmes que ceux qui savent prendre des risques. Cela n'a rien à voir avec la qualité des études " ! On ne peut pas mieux opposer le carriérisme fonctionnaresque à l'entrepreneuriat, savante alchimie de l'inconscience réagissant aux calculs les plus sophistiqués. Je me rappelle que dans les années soixante, de nombreux "patrons", et des meilleurs, étaient fiers de leur seul "Certificat d'études". LLF-P ajoute : " personne ne s'est étonné en Allemagne, que le nouveau président de Wolkswagen ait commencé comme apprenti. En France de 2016, ce serait un événement médiatique " ! Avec Serge DASSAULT, dans les années 1976-1984, je défendais justement l'apprentissage et l'application, aussi bien du Code du Travail que du Code Civil, qui prévoient cette possibilité, justement après "Le CERTIF" vers l'âge de 14-15 ans... Mais LLF-P crache aussi son venin contre le choix des copains, ou des camarades obéissants, au mépris des compétences réelles. MITTERRAND a promu l'incompétence partout et fait licencier 90% des cadres supérieurs compétents au bénéfice souvent de leurs simples secrétaires, ce que j'ai dénoncé souvent. C'est la VERITE !

Dans les autres domaines comme le nucléaire, Anne LAUVERGEON en prend pour son grade avec ses " erreurs tragiques " qui " ont coûté plus cher que FUKUSHIMA " ! Surnommée : " Atomic Anne ", LLF-P la voit " grisée par son pouvoir ", en fait, celui de " ceux qui la portaient aux nues ". " Sans réelle compétence nucléaire ", ses initiatives n'avaient aucun contrepoids. En l'occurrence, dit-il " un actionnaire fort dans un Conseil d'administration digne de ce nom aurait pu constituer une corde de rappel, nécessaire, face à ce genre de personnalités " ! Ma grand-mère aurait dit dans son parigot imagé, comme tout argot se doit de l'être : " elle a voulu péter plus haut que son cul "... Là-dessus, LLF-P, toujours rapporté par LeFigaro.fr, met presque MERKEL au même niveau de prétention et d'irresponsabilité à cause de " son choix du charbon contre le nucléaire, lequel pollue la forêt noire par vent d'Est ". Quant à Ségolène ROYAL et à son choix des énergies nouvelles, LLF-P rappelle " qu'il faut garder le sens des proportions. On ne prépare pas l'avenir en prenant des postures. Nous savons que nous avons besoin des énergies fossiles encore pendant un certain temps ". En voilà donc déjà deux à renvoyer à leurs domiciles respectifs !

Conclusion d’ECO 1 : " Depuis 20 ans ", donc depuis 1996, sous CHIRAC, " notre filière industrielle fiche le camp. Il y a une guerre à livrer mais certains de nos dirigeants ne veulent pas la mener. On cède le contrôle, on démantèle, on hisse le drapeau blanc partout : PECHINEY, CGE, ARCELOR, Rhône-Poulenc, Alsthom, Ciments Lafarge, Alcatel... etc ". Voilà la conclusion de Loïc LE FLOCH-PRIGENT rapportée par LeFigaro.fr . J'ai maintes fois informé mes auditeurs, lecteurs, et assistants à mes conférences sur ce fait, qu'il rappelle fort justement : " L'activité industrielle représentait 20% du PIB français il y a 20 ans et 24% de celui de l'Allemagne. Nous en sommes à 11% et les Allemands à 28 % " ! Je partage entièrement, moi comme tous les anciens du FN, qui applaudissaient Jean-Marie LE PEN lorsqu'il dénonçait comme LLF-P maintenant : " La France ne peut pas parier seulement sur le tourisme et les startups " ! Nous ajoutions même que la France n'avait pas vocation à devenir un zoo où les Français seraient condamnés par les étrangers à faire des grimaces derrière les barreaux de leur cage ! Donc, la désindustrialisation de la France est un crime du féminisme, du socialisme, du collectivisme, qui conduisirent la promotion de l'incompétence, diplômée par l'Éducation Nationale. " Pour lutter contre la décadence ", le Pape Léon XIII l'a bien dit : " Il faut ramener la société à ses origines ". Et en économie, le bon report la ramène, selon moi, à l'excellence du 17ème siècle avec ses Jurandes, ses Corporations, ses manufactures, son artisanat, son agriculture... François VATEL ne comptait-il pas plus de 2.000 sortes de poires dont 8 de la plus exquise des qualités ? Ne doit-on pas les retrouver, en remisant au placard des apprentis-sorciers actuels les terrifiantes modifications génétiques ? Mon épouse me dit que des "pêches plates", blanches, donc en forme de roues de voitures, aplaties, seraient présentées sur les étals ! DINGUE, non !?


2) Dans l’ACTUALITE économique financière :

« ECO2 : l'état remonte le courant de la richesse à sa source ! »

40 millions d'automobilistes, réunis dans 27 millions de foyers fiscaux français, alimentent avec de plus en plus de mal les nombreux ruisseaux et rivières fiscales, affluents aux débits faiblissants d'un fleuve jadis au régime fluvio-nival, devenant progressivement celui des Oueds asséchés de nos ex-départements d'Afrique du Nord. En prévision d'une navigation fluviale des dépenses collectives socialo-communistes en expansion (2), rendue difficile, et évidemment impossible sur un fleuve à sec, le Gouvernement mondialo-socialiste décrète qu'il faut aller confisquer l'eau... à la source. L'idée du SAPIN est d'évidence la retenue par barrages dans la trésorerie des entreprises de la quasi-totalité du produit des pluies et neiges travailleuses qu'il veut pouvoir laisser filer mensuellement dans un système d'écluses garantissant le tirant d'eau suffisant sous la coque étatique... Une idée, bien sûr "géniale", qui amène l'eau d'un tronçon de fleuve au suivant, entre écluses, tout le reste du fleuve pouvant alors être mis à sec par l'oppression fiscale ! L'Oued à sec, vous l'avez compris, c'est votre porte-rien, comme disait ma mère...

Voici comment le "génie ministériel" envisage la chose, selon LeFigaro.fr du 31 Juillet dernier, relayant le JDD sur un agenda financier très précis :
1- Printemps 2017 : l'administration fiscale toute puissante de l'État mondialo-socialiste calculera un taux (en %) d'imposition effectif du foyer fiscal.
2- Été 2017 : le malheureux "foyer fiscal" va connaître le taux d'amputation skylockesque décrété souverainement par la tutelle administrative. Au contraire de la pièce de Shakespeare, vous n'aurez même pas droit à un procès !
3- Ce taux sera alors imposé à l'employeur (lequel ? en cas de pluralité), à la caisse de retraite (laquelle ? en cas de régimes complémentaires), à Pôle Emploi (chômeurs soumis à la double peine), ou... tenez-vous bien : à tout autre organisme souverainement habilité par la tutelle administrative à... mais oui : à prélever l'impôt ! Vous avez bien lu ! Adieu les guichets du Trésor Public...
4- Janvier 2018 : La mécanique commencera à faire... barrage, au déversement dans vos poches du produit de votre travail, de votre épargne, de votre capital.

SAPIN ne se demande pas comment vous allez, vous, pouvoir continuer à naviguer ? Il ne peut pas penser à vous alors qu'il ne pense qu'à lui, à ses copains, à son régime, à son parti, à sa République chérie adulée, adorée, à son État impécunieux !... Merveille des merveilles, la mécanique géniale va fonctionner toute seule :
5- Printemps 2018 : les foyers fiscaux vont signer à nouveau une déclaration de leurs revenus de 2017,
6- Été 2018 : un nouveau pourcentage d'amputation à la source sera calculé par la mécanique cauchemardesque administrativo-mondialo-socialo-dictatoriale.
7- Ce nouveau taux sera imposé aux mêmes organismes et personnes morales que précédemment...
8- Janvier 2019 : faut surtout pas arrêter de barrer la source...

Et voyez comme la Merveille sapinesque a tout prévu : la famille est déjà détruite, son foyer fiscal sera abattu fin 2016. Les membres, jusqu'ici réunis, pourront choisir d'opter pour un taux séparé, différent entre conjoints disjoints, ou bien un taux identique par couple de rencontre fortuite annuelle, ou encore un taux standard fixé par l'administration républicaine... de tutelle. Un barème des taux, progressif comme avant, sera annuellement décrété. Serviable en diable, l'administration fiscale acceptera même de changer le taux à votre demande sous trois mois, c'est une promesse sapinesque garantie uniquement sur votre foi inébranlable en la grande bonté socialo-dictatoriale en place...

L'Assemblée Nationale, statuant seule, en dernier ressort, après les remarques du vieux "Sénat" qui n'engagent plus que lui, devra, c'est un ordre maçonnique, voter à l'Automne, le barrage à la source, et approuver toute cette géniale mécanique fluvio-nivale destinée à faire flotter l'État-Providence sur le peu d'eau qu'il pourra ainsi isoler, de tronçon en tronçon, jusqu'à l'embouchure du fleuve à sec, vers le "Tonneau des Danaïdes" abyssal. Vous seriez d'ailleurs bien mal venu de vous en plaindre puisqu'un sondage sur 1.000 personnes réalisé par ODAXA pour FTI consulting, suivez mon regard, publié en Juin par Les Échos et diffusé sur Radio-classique, afficha 65% de "Français" favorables au génie sectaire de l'Ogre socialo-maçonnique. Quelle objection pourriez-vous encore oser avancer après que je vous aurai rapporté que le génie sapinesque a prévu dans son projet de loi d'imposer une peine de prison maximale de 5 ans (fermes ?) et une amende de 300.000 euros à quiconque (hein !) divulguerait le taux d'amputation individuel qui vous sera infligé !? Complètement dingue...

Conclusion d’ECO 2 : Les SAPIN, VALLS, HOLLANDE et consorts, neveux, nièces, camarades, copains, connaissent mieux que personne l'assèchement que l'Ogre socialiste impose, à force de promotions de l'incompétence, de détournements des fonds du public dans des tas de poches récipiendaires reconnaissantes... Ils ne voient donc plus que la captation à la source, court-circuitant votre souveraineté, pour assurer le navire étatique de pouvoir continuer à flotter... dans une flaque d'eau, va finir par vous révolter. Comme dans "1984" ou dans "le meilleur des mondes", un simple sondage, et vous voilà sommer d'obéir puisque vous êtes supposé approuver. Mais où est donc passée la souveraineté individuelle et collective de chacun et du peuple entier ? Quel REFERENDUM a autorisé une telle dictature ? Lequel, d'ailleurs, n'aurait même pas ce DROIT !


3) Dans l’ACTUALITE économique monétaire :

« ECO3 : prochaine ruée populaire à la source de la source ! »

Si j'ai pris avant l'existence d'internet, en tant que chroniqueur de la rubrique ECO3 du mensuel "LE PETRIN", le pseudonyme de Juno MONETA, ce n'était pas hasard. Le Temple de JUNON (JUNO en latin) servait à battre la monnaie romaine dans son annexe. MONETA, à l'origine du mot monnaie actuel, signifie en réalité : MENACE. Et la monnaie moderne, véhiculée sur un support de papier est bien un danger. Sa dérivée scripturale en compte bancaire, qui dématérialise la monnaie complètement, puisque la somme totale écrite dans les extraits de comptes est 49 FOIS PLUS GRANDE que la monnaie officielle (98% pour 2%), se révèle même mortelle pour l'économie générale.

C'est ainsi qu'incapable d'émettre plus de dettes directes sous forme de Billets au Porteur, car manquant des contreparties nécessaires qu'exigent la Comptabilité en partie double, les Banques Centrales, comme la BCE pour la zone euro, préfèrent, depuis 10 ans, créditer les comptes des banques ouverts chez elle. L'endos de leurs propres créances à l'ordre de la BCE, suffisant à les faire inscrire dans les actifs du Bilan de la Banque Centrale. Selon Mathilde LEMOINE, Chef économiste du Groupe EDMOND DE ROTHSCHILD, rapportée par LeFigaro.fr du 24 Juin dernier, la BCE " n'aurait plus d'autre choix possible que la fuite en avant ", laquelle consiste à dégonfler les créances des 850 banques de la zone en regonflant leurs disponibilités, à total d'actif égal. Pourquoi ne pas laisser les banques stagner, proche de la zone d'insolvabilité, les empêchant alors de continuer à sur-profiter de leur invention de monnaie ? Parce qu'alors, les banques ne pourraient plus fournir la masse de crédit supplémentaire annuelle que réclament les dépenses, excédentaires sur leurs recettes, des Etats ! Et voilà l'aveu qui révèle l'excuse keynésienne classique : " tout mettre en œuvre pour relancer l'activité, la consommation, l'investissement ". Autrement dit, céder à la lâcheté devant le combat à mener pour le retour à la bonne santé financière réelle. Tout coller sur le dos des gens en leur faisant croire à la satisfaction immédiate de leurs désirs dans l'opacité entretenue du "système". Les gens, Mathilde LEMOINE le sait certainement comme moi et tant d'autres, devront payer plus tard une facture alourdie quotidiennement par la lâcheté des banquiers centraux. En fait, toute cette "école" bancaire actuelle sacrifie sciemment l'avenir à la stabilité immédiate du "système", en masquant aux peuples la réalité de leur escroquerie, qu'il faut bien qualifier comme il convient.

24hGOLD, dans sa contribution du 29 Juillet, il y a 5 jours, rapportait que : " ...l'Independent Evaluation Office (IEO), qui ne répond qu'au Conseil de Direction du FMI, et non à Christine LAGARDE ", pourtant son Dir. Gén., vient de rendre " ... évident que les directeurs asiatiques et latino-américains du Fonds sont furieux de la manière dont les Européens ont eu recours au FMI pour secourir leur Union Monétaire et leur Système bancaire " ! Madame LAGARDE, mise à part officiellement, le FMI aurait donc, sans son consentement, " mené une liaison désastreuse avec l'Euro " ! Le rapport en anglo-américain que je me suis procuré aux liens indiqués, dit que : " La Direction du FMI a trompé son propre Comité, commis de nombreuses erreurs au regard de la Grèce, s'est présenté en POM-POM GIRL (dit 24hGOLD) euphorique du projet EURO, a ignoré les signes de crise imminente et a échoué à comprendre les bases de la théorie monétaire " ! Eh ! Bien, ça c'est envoyé ! J'ajoute que tout titulaire du Brevet Professionnel de banque, augmenté des études supérieures de l'ITB, comme moi-même, pouvait les renseigner, et leur éviter cette cascade de "conneries" keynésiennes en leur rappelant justement l'argument fondamental de la monnaie. Bref, tous ces gens haut placés, aux rémunérations élevées, devraient passer leur CAP Banque. Ce sont des incapables et des lâches qui font passer leur prétention par-dessus l'intérêt des Peuples ! En plus, " les enquêteurs se virent refuser des documents-clés sur certaines activités secrètes d'équipes de travail spécialisées " !... La totale !

Ron PAUL, rapporté par réinformation.tv du 25 Juillet dernier, confirme ses positions précédentes et, du même coup, qu'il n'a toujours eu qu'un seul langage, comme moi-même. Il justifie, encore une fois, ma confiance en lui. Décrit comme un Conservateur, proche de l'École économique autrichienne, il critique les mesures liberticides prises à l'occasion des attentats terroristes et s'oppose, comme à son accoutumée, au pouvoir exorbitant de la Réserve Fédérale, prônant ouvertement un "FED-EXIT" ! Observant que sa politique bénéficie aux grosses banques, à WALL STREET et d'autres intérêts particuliers, il la dénonce comme " nuisible à l'Américain moyen " ! Et puis, il flingue tout le courant de lâcheté actuel : " Dire que l'inflation bénéficierait à l'Américain des classes moyennes et laborieuses, c'est marcher sur la tête ! Car c'est lui, la principale victime des taxes inflationnistes de la FED. Les Américains souffrent aussi quand les bulles créées par le stimulus inflationniste, finissent, inévitablement, par éclater ! Les bénéficiaires de cette politique (NDLR : de Quantitatives Easings à répétitions) sont les réseaux capitalistiques et les hommes politiques à gros budget " ! Après qu'un AUDIT complet de la FED aurait été effectué, lequel semble, A PRIORI, difficile à obtenir au vu de ce qui se passe au FMI, Ron PAUL veut que le Congrès et le Peuple entiers connaissent la VERITE afin qu'ils puissent commencer à réfléchir à la meilleure façon de s'en affranchir.

Conclusion d’ECO 3 : En somme, pendant que les lâches, occupant indûment des postes à hautes responsabilités pour lesquels ils sont totalement inaptes au vu de leur incompétence prouvée, qui sans doute justifia leur recrutement par les marionnettistes du GVT mondial, masquent leurs décisions d'escrocs des Peuples sous des postures prétentieuses, il ne reste plus aux gens moyens qu'à se ruer à la source de la source monétaire : l'Or et surtout l'Argent, métaux concrets. Ces reliques qualifiées de barbares par les escrocs monétaires sont en fait la seule sauvegarde du pouvoir d'achat en sus des biens concrets courants, de l'immobilier, et du foncier surtout. Il vous faut bien prendre conscience que, rien qu'aux USA, lesquels ont contaminé l'Europe, la FED et aussi la BCE entraînent le monde dans un TROU NOIR et qu'elles sont maintenant conscientes du désastre qu'elles ont initié, réalisé, et qu'elles poursuivent encore lâchement pour ne pas avouer leurs fautes. Egon Von GREYERZ du Matterhorn Asset management, rapporté par 24H GOLD le 30 Juillet dernier, constate l'évidence : " ...ce qui apparaissait, au départ, comme "une bonne vache à lait" pour les banquiers privés, lorsque la réserve fédérale fut créée en 1913, s'est transformé en un monstre de 2.000.000 de Milliards de $US (au moins) dorénavant... hors de contrôle ".


Ma Conclusion Générale du Jour : L'observation de Egon Von GREYERZ, le tir direct de Ron PAUL, l'obstruction rapportée par l'IEO de la part du FMI qui refuse toute transparence, démontrent sans ambiguïté que le courant qui porte la petite Mathilde LEMOINE, Chef de rien du tout, économiste de carte de visite, et dont son employeur, la Compagnie EDMOND DE ROTHSCHILD de LONDRES, est issue des 5 flèches éparpillées sur le monde occidental par AMSCHEL DE ROTHSCHILD depuis l'Allemagne, ne poursuit qu'un seul but : le POUVOIR ABSOLU SUR VOUS ! Et ce pouvoir, ils l'ont voulu, j'en arrive à remonter là, depuis le siège de LA ROCHELLE par les Protestants, bras armés modernes de l'ancienne secte des Templiers, qui surent depuis Philippe IV LE BEL qu'ils auraient à décapiter les Rois, à installer une République génocidaire des meilleurs des Peuples, pour acquérir le pouvoir avec le savoir-faire des banquiers, dont le rôle est maintenant rempli : déposséder les peuples de leurs monnaies concrètes, libres, au bénéfice d'unités de comptes sans valeur aucune. L'enfermement des Peuples se poursuit dans la cage de l'esclavage avec la retenue à la source de la contrepartie de leur travail sous le prétexte de transferts sociaux qui donnent en fait le pouvoir sur les gens à la caste revancharde, pétrie de haine depuis CINQ Siècles ! Et LOUIS XIV qui comprit tout, le danger extrême des Jansénistes, qui révoqua l'Édit de Nantes à juste raison, sans pour autant nier aucunement la valeur de bien des Protestants, qu'il conserva, comme celui qu'il voulait d'ailleurs faire AMIRAL, le très compétent Abraham Du Quesne, baron d'Indret dès 1650, vit ses enfants et petits-enfants mourir dans l'ignoble attentat contre la Famille royale que constitua l'affreuse affaire dite "des Poisons". LOUIS XV, orphelin à l'âge de deux ans était l'arrière-petit-fils du Grand LOUIS XIV. Il ne régna qu'après onze ans de régence des Orléans acquis à l'anti-royalisme. Il laissa la France sous l'emprise de l'Oligarchie et de la secte Noire à son successeur : LOUIS XVI... Comme prévu, la Secte termina sa vengeance en le décapitant et poursuivit son plan d'appropriation de la France et d'asservissement des Français depuis lors jusqu'à ce matin encore : 3 Août 2016... Jusqu'à quand ? J'en ai marre de cette République maçonnique. Puisse Dieu me permettre de vous avoir suffisamment informé de la racine du Mal dont nous souffrons tous ! Les adeptes de Satan remontent en ce moment jusqu'aux racines du BIEN, pour l'éradiquer de manière effrontée. Voyez le SAPIN ! Voyez son escroquerie de votre travail ! Voyez leur théorie fumeuse ! Voyez leur acharnement à s'assurer leur pouvoir total sur vous ! Voyez la lâcheté de leurs pantins qu'exprime si bien le carriérisme des fonctionnaires à leur botte ! Combien de temps encore allez-vous les laisser progresser dans leur plan infernal ? Qu'est-ce que je dois faire, bon sang, pour l'arrêter !?

" Ô, mes amis, si je meurs, vous saurez pour quoi ce fut " !
Haut du formulaire


Annexes :
1) Malgré 51263 pages vues, je n'ai rien reçu de GOOGLE ADDSENSE pour leurs pubs sur mon blog depuis des années malgré, selon des pointeurs indépendants, plus de 28.000 pages vues par mois !!! Je les tiens pour des escrocs... Ils font les règles à leur seul gré ! Ils retiennent même jusqu'à un montant, déterminé par eux seuls, les sommes qu'ils reconnaissent devoir mais... A MINIMA !

     En ce qui concerne mes chroniques sur radio-silence depuis 2009 mais reportées depuis moins longtemps sur mon blog, voici la situation :
    - COMPTEURS DES DEPENSES = 148CPI + 171 FV = 319 Chroniques => 150 € de coût moyen mensuel x 12 x 7 + (4 x150) (depuis le 10 Avril 2009)= -13.200 € ! Soit 41,38 € par chronique ce qui n'est vraiment pas cher et sans payer le travail ! Environ mon découvert général actuel... financé de 20,55 % à 18,45 % % l'an d'agios en moyenne chez les banques, en légère baisse donc depuis 2009.
   
    - COMPTEURS DES RECETTES : RETRAITES AGIRC+ARRCO+CARSAT = 730 € mensuels x 12 x 7 ans = + 61.320 € +(4x730) = + 64.220 € ...

    Comme vous le voyez, ces chroniques qui ne sont que l'expression de mon devoir moral de transmettre ce que je sais, et comprends, à tous, me coûte : 20,55 % de mes retraites ! Lesquelles sont réduites des 4/5 par les actes des RAFFARIN, DE VILLEPIN, JUPPE, CHIRAC, MITTERRAND, DELORS, MAUROY, FABIUS, SAPIN et consorts...

     Vous comprenez mieux maintenant pourquoi j'appelle à l'aide ! Si je n'étais marié, je serais SDF, alors que j'ai payé plus que mon épouse, et vous n'auriez aucune de mes chroniques ! Revenus du ménage moins de 2.300 euros mensuels dont 1.413 de mon épouse ! Alors que j'ai payé pour avoir à moi seul : 25.000 Francs français / mois, soit environ 3.811 €...

    Voilà la situation. Sans rentrées financières, je vais devoir arrêter un jour prochain faute de crédit bancaire. Je suis, comme tout le monde, de nos jours, drogué, contraint et forcé par l'oppression étatique et para-étatique, à la monnaie-crédit !

   Maintenant, à vous de voir où est votre devoir à vous ?
   GRAND MERCI à ceux qui m'ont, encore trop exceptionnels, envoyé un peu d'oxygène...

2) L'Expansion est le taux d'augmentation d'une année sur la précédente, exprimé en pourcentage, du taux de croissance, lui-même étant l'augmentation de la même année sur la même précédente, et exprimé aussi en pourcentage, du PIB en monnaie constante. Autrement dit, c'est une augmentation de l'augmentation de la croissance... Mais attention : en monnaie constante donc aux prix courants corrigés de leur inflation.

mardi 12 juillet 2016

Les apparatchiks de Bruxelles vous méprisent d'une manière inacceptable :



Pour :

Chroniques reprises, ou citées, de temps à autre, historiquement, aux liens suivants :
-         http://www.francisrichard.net/

CHRONIQUE économique « FINANCES – VERITES » 
N°170

errare humanum est, PERSEVERARE DIABOLICUM

LOI D'A.D.L. MARTIN D. de M.
basée sur celle de POL GARGAM
valant INCIPIT PERMANENT :

1) L'économie générale est l'ensemble des échanges de travail, biens et services entre personnes physiques et/ou morales,

2) L'économie financière est l'ensemble des échanges de capitaux entre personnes physiques et/ou morales, exprimés en biens ou en monnaies, lesquels peuvent, ou non, constituer les contreparties des échanges de l'économie générale,

3) L'économie monétaire est l'ensemble des flux de monnaies émises ou détruites, constituant, ou non, les contreparties des échanges généraux ou financiers, et possédant obligatoirement les qualités monétaires requises : d'identité rigoureuse, d'inaltérabilité à l'infini, de fractionnabilité et de fongibilité. La monnaie est toujours concrète sans préjuger de ses représentations abstraites, alors toujours convertibles à 100%.

POSTULAT : Toute confusion entre une économie et les deux autres abolit toute validité au raisonnement exposé de n'importe qui, n'importe où et n'importe quand. C'est la raison des trois parties toujours distinctes de cette chronique.

Mercredi 13 Juillet 2016
(La prochaine est prévue Mercredi 3 Août 2016)

Madame,
Mademoiselle,
Monsieur,

Vous appréciez mon travail depuis des années ?
Voici le moyen de répondre à mon APPEL d'URGENCE d'AIDE d'URGENCE. GRAND MERCI D'AVANCE :


Je n'ai RIEN reçu, depuis des années, de Google Addsense pour leurs pubs sur mon blog (1) !
A ce jour : 376,53 € nets ont été reçus pour les deux chroniques réunies : MERCI !
Restent me manquer : -13.050,oo + 376,53 = -12.673,47 € URGENT !

En 1935, la pièce de 20 Francs en Or, en cours de frappe pour mise en circulation, fut arrêtée et la refonte de l'Or en barres, ordonnée. C'est là que le tournant dangereux pour la LIBERTE fut abordé. Jusque-là, et malgré le coût exorbitant de la guerre de 14-18, la souveraineté individuelle des Français sur leurs vies personnelles et familiales était la règle. L'instrument de cette liberté était la monnaie concrète, commune à tous, individus, sociétés, corporations, collectivités, Seigneuries, Duchés, républiques, État... L'ajustement des comptes exigeait une encaisse préalable à tout échange, travaux, dépenses diverses, de tout agent économique, public ou privé. L'existence de la monnaie concrète stabilisait l'économie. La mise en circulation des billets émis par les banques centrales nationales débrida la masse monétaire. Cette inflation monétaire induisit progressivement, et de plus en plus rapidement, la création de "bulles" et la dérive des prix commença au-delà de l'effet dopant immédiat sur l'économie, au long des premiers 30 ans. 1965 : contrôle des changes drastique ! Le trop-plein de monnaie-papier risquait de mettre à sec les réserves de changes, centralisées pour toute la France chez la Banque de France, s'il était remis aux Banques Centrales Nationales (BCN) étrangères. La Liberté des Français s'est révélée restreinte aux échanges internes. La monnaie-papier n'avait plus de valeur en-dehors du territoire (inconvertibilité). Une multitude d'empêchements à sortir du territoire fut alors imposée : autorisations, passeports, carnets de changes, autorisations préalables pour tout achat à l'étranger etc...

En 2015, 80 ans après 1935 et 50 ans après 1965, la dématérialisation est quasi-totale au point que la disparition de la monnaie sera complète avant 2022. Les Français n'auront plus que des unités de compte, sans valeur aucune par elles-mêmes. Leur liberté de les utiliser va dépendre dorénavant du bon vouloir de leurs tuteurs autoproclamés. Les banques passeront outre aux ordres des titulaires des comptes ouverts chez elles, obéissant prioritairement à ceux de leurs "tuteurs légaux". Les Français n'auront pas d'autre pouvoir d'achat que celui qu'ils voudront bien leur laisser... Les "élus" et leurs fonctionnaires auront pris le pouvoir à 100% sur eux.

Le rapprochement de l'ancienne situation d'avant 1919-1935 avec celle de l'après 1995-2015 est sidérant.
Avant : la Liberté permettait de circuler dans le monde entier avec une simple carte de visite et la liberté totale d'emport éventuel avec soi de tous ses biens n'était pas discutable une seconde.
Après : l'obligation de passeport biométrique, incluant bientôt son ADN, les limites bancaires, législatives et réglementaires à toute dépense, à tout investissement, et la mise sous tutelle DE FACTO des Français à 98%.
Ce rapprochement dans le temps m'amène à bien d'autres :


« rapprochements révélateurs ! »



1) Dans l’ACTUALITE économique générale :

« ECO1 : des Traités d'augmentations aux traités de... diminutions ! »

Avant 1936, ce qui prévalait en économie c'était le souci d'équilibre, y compris dans les périodes de croissances démographique et économique comme durant ces 150 ans de Louis XIV à Louis XVI. La stabilité du pouvoir d'achat était la règle, nonobstant les impacts, bien connus depuis des milliers d'années, dus aux conflits. Les différents Gouvernements s'attachaient à défendre la Souveraineté, l'Indépendance de la France, et la Liberté des Français. Moins depuis 1792, certes, mais l'idée de Nation dominait et garantissait encore les soucis premiers. Ce n'est plus le cas depuis 1936-1968 et 1995.

Obama ne peux pas dire au Sénat des Etats-Unis : " seul Washington doit écrire les normes du Commerce international " pour pousser les Sénateurs à approuver l'accord de Partenariat Transpacifique (TPP), qui, rapportait sputniknews.fr le 3 mai dernier : " leur permettra d'établir les règles que les 12 autres pays des régions (mondiales) Asie-Pacifique et Amériques n'auront d'autre choix que de suivre ", sans que l'Europe ne se sente visée ! Le mondialisme se retourne contre ses auteurs en matière de circulation des informations.

C'est ainsi que le traité que les USA veulent imposer à l'Europe et pour les mêmes raisons, qu'on le nomme TAFTA ou TTIP, donne la primauté des normes sanitaires américaines sur les européennes, et la possibilité aux grandes entreprises mondiales de porter plainte contre un Etat si ses décisions portent atteintes à leurs intérêts !! TRANSCANADA réclame ainsi 15 Milliards USD aux USA pour n'avoir pas autorisé son projet KEYSTONE XL, rapportait sputniknews.fr du 9 Avril dernier ! Un collectif de 45 ONG, le CEO, vient de protester auprès du Commissaire européen Cecilia MALMSTÖM contre " les accords commerciaux qui ne doivent pas être le lieu où doivent se décider les lois touchant à l'intérêt public ". On croirait entendre DE GAULLE faire scandale en déclarant : " la politique de la France ne se fait pas à la corbeille de la bourse ". Une clause de réciprocité entre l'UE et les USA est prévue autorisant le droit de regard croisé. Donc, cet accord de libre-échange transatlantique installe l'UE comme seule habilitée, à l'instar d'un État ! C'est même paraît-il écrit en toutes lettres : " L'UE est souveraine " ! Rapporté par réinformation.tv, Vladimir BOUKOVSKI nous met en garde : " J'ai connu votre futur et ça n'a pas marché "... Cet accord transatlantique construit DE FACTO une URSS Bis car il n'est prévu que : " le public pourra présenter ses vues ". L'UE, si cet accord est signé, sera le laboratoire, ajoute le journal, de la grande URSS mondiale, comme la France, après avoir été le "paradis communiste vanté par RENAULT ", est le laboratoire de l'asservissement d'un grand Peuple au totalitarisme euro-mondialiste poursuivit par les planificateurs du Nouvel Ordre Mondial maçonnique.

LeFigaro.fr a beau prétendre que : " VALLS refuse le Traité TAFTA en l'état et demande des garanties ". François HOLLANDE a beau dire : " La France peut toujours dire non " ou encore avertir : " S'il n'y a pas réciprocité (NDLR : mais entre qui et qui ?), s'il n'y a pas transparence, si pour les agriculteurs il y a un danger, si on n'a pas accès aux marchés publics (NDLR : tiens un aveu ?) et si, en revanche, les États-Unis peuvent avoir accès à tout ce que l'on fait ici, je ne l'accepterai pas ", le vague de toutes ces déclarations masque leur acceptation occulte.

C'est si vrai que la Commission de Bruxelles vient de décider le 29 Juin dernier, sans que l'on entende un mot de colère de la part des gouvernants soit-disant "français", de s'asseoir sur la souveraineté des États-membres ! Le fou J-C JUNKER, vous savez celui qui s'inquiète des inquiétudes des extra-terrestres basées sur leur vision de l'UE il y a 28 ans (14 ans pour aller vers l'exo-planète et 14 ans pour nous en ramener leurs commentaires, cf. ma CPI N°145), a déclaré, agacé le pauvre chéri : " J'ai dit clairement hier que la Commission est arrivée à la conclusion, en raison d'une analyse juridique, que le CETA n'est pas un accord mixte ". Donc, passant outre aux délibérations des Parlements nationaux comme sur la règle de l'unanimité des Gouvernements, le Traité CANADA-EU TRADE AGREEMENT (CETA) serait de la seule compétence de l'UE-souveraine !? La Wallonie, le Luxembourg, les Pays-bas hurlent déjà, rapporte le Salon Beige du 1er Juillet dernier. Nous voilà d'ores et déjà Individuellement et collectivement sous la tutelle du dictateur européen !

En Allemagne, MPI (Media-presse-Info) rapporte l'énorme manifestation contre le TIPP qui rassembla 90.000 personnes rien que dans le centre de Hanovre, Samedi 23 Avril dernier, à l'occasion de la visite d'Obama le lendemain. En France des réunions d'informations se tiennent partout, y compris dans le chef-lieu de Canton d'ici, qui toutes démontrent l'hostilité du Peuple à ces Traités, singulièrement celle des paysans.

Conclusion d’ECO 1 : Pendant des siècles, le droit féodal renforcé des travaux des notaires et animé par la Royauté de droit divin, a permis l'augmentation, au fil de milliers de Traités, du territoire du Royaume. Avec louis XIV, la France atteint ses frontières naturelles... Sa souveraineté et son indépendance furent acquises au prix du sang de millions de Gaulois puis de Français. Enfin en paix, le Royaume connut une expansion démographique et économique sans précédent dans la stabilité monétaire et financière, protégé par les forteresses de VAUBAN. Depuis les batailles perdues de la République impériale maçonnique de 1789 à 1871 et les guerres mondiales de la IIIème République, les Traités signés furent souvent très défavorables (1814,1815,1870...). Depuis 1974, les abandons de souveraineté imposés aux Français par des gouvernants ignorants de l'Histoire et peu scrupuleux, en arrivent à détruire la France et à la noyer dans le magma euro-mondialiste sous domination étatsunienne, jusqu'à la prochaine guerre mondiale... Les Traités ne sont même plus négociés par nous, mais par d'autres, contre notre consentement et imposés par la Constitution censée protéger notre Souveraineté ! Quelle dégringolade !


2) Dans l’ACTUALITE économique financière :

« ECO2 : des marchés financiers ouverts aux salles... occultes ! »

J'e vous ai déjà parlé de l'ancienne C.A.C. (Compagnie des Agents de Changes de Paris) qui dressait chaque jour ouvré, le tableau des capitalisations de toutes les "valeurs" cotées et en déduisait la somme, laquelle comparée à la veille donnait un indice clair, précis, exact, rigoureusement basé sur un système cotations manuelles transparent (dit "Au pied de coupon") et aisé à comprendre après étude de CAP Banque. Le marché national était alors développé sur des places provinciales pour les "valeurs" locales (BORDEAUX, LILLE, LYON, MARSEILLE, NANTES et NANCY) et centralisé à Paris, qui cotait les principales valeurs françaises dans ce bel immeuble sis Place de la Bourse appelé : Palais BRONGNIART.
Il se trouve que j'ai bien connu l'intérieur où, tout enfant, j'étais invité avec mes frères et sœurs, sous la conduite de notre mère bien sûr, pour le "NOËL de la BOURSE". Nous avions droit à des jouets, des gâteries diverses, des spectacles de marionnettes, de magiciens et des projections de films, comme celui dont je me souviens le plus : "LE BALLON ROUGE". Les grands tableaux d'ardoises avec leurs inscriptions à la craie et les corbeilles des Commis au rez-de-chaussée, la "grande corbeille" réservée aux Agents de Changes avec ses grands tableaux à l'étage, étaient recouverts partiellement de tentures. Le sapin, immensément haut, dressé au centre, m'a sans doute inspiré la même recherche de grandeur, toutes proportions gardées, pour mes propres enfants. Mon père fut successivement employé à divers services puis Commis, Commis principal, et enfin Fondé de Pouvoirs de la grande Charge CHEUVREUX DE VIRIEU. C'est à ses titres successifs que ses enfants avaient droit au "Noël" des employés et cadres de la Bourse de Paris. Dès l'enfance, j'avais bien compris le caractère OUVERT d'un marché de place, qu'il soit couvert ou non pour les produits, ou des valeurs pour tous les types d'échanges, partout ! C'est encore le cas des marchés de rues où tous les commerçants et leurs chalands échangent les biens correspondant aux productions et aux consommations possibles.

Comme le rapportait le Figaro-bourse.fr du 20 Mai dernier, le CAC 40 actuel, outre qu'il est devenu fermé et virtuel, est de moins en moins français. Une des principales valeurs TECHNIP vient d'être fusionnée avec FMC technologie, américaine bien sûr ! Le siège est délocalisé à... LONDRES ! Le Finlandais Nokia, en difficulté, a racheté Alcatel. AIRBUS group a son siège aux Pays-Bas. LAFARGE HOLCIM est en Suisse. ARCELOR MITTAL sous contrôle japonais est au Luxembourg, SOLVAY en Belgique. Le Président d'EURONEXT, supposé "Paris", Anthony ATTIA, expliquait au journal LE FIGARO : " l'implantation du siège social n'est plus qu'un critère parmi d'autres pour l'intégration dans l'indice ", se félicitant que les sociétés, devenues étrangères, choisissent Paris comme Place de cotation... virtuelle en plus. Dans le DAX allemand, les 30 valeurs doivent impérativement avoir leurs sièges en Allemagne ! CQFD : la France est en destruction totale, même plus en petites miettes, en chapelure.

Il a été décidé progressivement la fermeture des marchés des valeurs mobilières et des métaux précieux, comme des changes, à Paris. D'abord, dans les années 78-83, apparut le premier produit "dérivé", à ma connaissance, le fameux Certificat d'Investissement (C.I.) d'un montant élevé de 500.000 Francs, réservé aux grands investisseurs. Puis d'autres apparurent. La prolifération des SICAV autrefois très sévèrement encadrées, et la diffusion, d'abord interdite par décret de 1979, des FCP (Fonds Communs de Placements) car très risqués et ciblés sur une seule valeur ou très peu, puis ouverte et généralisée, vulgarisa la diffusion de ce que l'on appela les O.P.C.V.M. (Organismes de Placements Collectifs en Valeurs Mobilières) sous MITTERRAND. Ensuite arriva, sous CHIRAC, la fermeture du marché de l'Or qui fut un séisme. La dématérialisation des titres entamée en 1980 sous VGE, la suppression des Bons de caisse de banques, ou du Trésor, dans le public, le crédit bancaire monopolisé sous forme de lignes de portefeuilles chez les banques, toute cette évolution fut continue sous tous les Présidents et leurs majorités, soit-disant en alternance politicienne. Il était voulu et il fut obtenu la situation actuelle : sauf inscriptions nominatives de certaines actions chez la société elle-même, comme AIR LIQUIDE, que son Président réclame de ses actionnaires, de préférence à la simple détention virtuelle d'une ligne chez nos banques cartellisées, il n'y a plus de marché ouvert aux visiteurs libres, comme aux investisseurs. Je rappelle, pour l'anecdote, que les femmes ne furent autorisées à entrer au Palais BRONGNIART, les jours de travail, qu'en 1977 sur décret de VGE. ce que je n'approuve toujours pas et même moins encore.

Depuis quelques années déjà, nous savons que la "Bourse des valeurs de Paris" n'existe plus. Allez visionner la petite vidéo très révélatrice sous le titre : Le marché ouvert fermé . Dorénavant, il n'y a plus de "marché" ! Interdiction formelle à tout le monde, hommes comme femmes, de pénétrer dans les salles gardées où sont entassés les matériels informatiques connectés des banques ! Elles ont acquis le monopole des transactions qui n'offrent plus aucune transparence ! L'humain n'y a plus sa place. Les "Grands Ordinateurs" comme les prédisait un ami à moi, poète à ses heures, n'obéissent plus qu'à leurs maîtres du Nouvel Ordre mondial.

Conclusion d’ECO 2 : Et ces Maîtres du Novus Ordo maçonnique, oligarques et banquiers se moquent bien en réalité de la localisation de ces salles informatiques fermées, en plus dupliquées de par le monde et gardées inaccessibles au public pour qu'il ne connaisse que "sa" banque à lui, près de chez lui, son contremaître délégué, tuteur illégal devenu légal. Ici, les tractations bancaires sont effectuées dans la banlieue de Londres. Croyez-vous que le BREXIt va y changer quelque chose ? Évidemment rien... Le marché n'est pas seulement fermé, il a disparu, confisqué par quelques initiés pour le profit de leur Gouvernement Mondial absolu, et même absolu comme jamais ne le fut jamais aucun régime connu de l'Humanité depuis 7.000 ans !


3) Dans l’ACTUALITE économique monétaire :

« ECO3 : Des banques entreprises aux banques... ennemies ! »

Sputniknews.fr nous informait hier Mardi 12 Juillet que la CITIBANK venait de donner un délai d'un mois aux deux banques du VENEZUELA : Banque Centrale du Venezuela et Banque du Venezuela, avant fermetures de leurs comptes cyniquement annoncées. Le Président Nicolas MADURO décrète l'état d'urgence économique, constatant le blocus financier dont il est victime du fait que les paiements étaient acheminés par cette banque US. Simultanément on apprenait que les services de renseignements US s'attendaient à un coup d'État endéans le mois en question. En représailles, le Président ordonne l'occupation de l'usine américaine Kimberley-Clark laissée à l'abandon "suite à la détérioration des conditions économiques locales". Curieusement, LesEchos.fr relayaient la réunion précipitée du "CLUB DE PARIS" le 8 Juillet dernier déjà, sur l'inquiétude liée à son exposition à hauteur de 2,8 Milliards $US à la faillite possible de l'État. Adossé de manière informelle au FMI, le Club hésite à qualifier la difficulté : crise de solvabilité, ce qui serait le pire, ou simple difficulté passagère de trésorerie ? Cette dernière hypothèse semble la plus probable du fait des réserves pétrolières du pays... Il n'empêche que la guerre économique livrée par les Etats-Unis au VENEZUELA augmente d'un cran puisque n'ayant pas abouti à sa mise à genoux grâce à l'augmentation de l'encours accepté par le Club de Paris de 220 millions auparavant aux 3 milliards arrondis en 2015. Après s'être approprié l'émission monétaire, les banques américaines commandent la guerre financière et économique, désormais déclarée contre les États récalcitrants à leurs ordres mondiaux.

C'est ainsi que j'apprenais, à une semaine de décalage, deux événements confirmant l'état de guerre ouverte déclaré par les banques systémiques mondiales aux Etats dont la Souveraineté a maintenant disparue du fait de leurs dépendances financières, et de la marginalisation de leurs monnaies fiduciaires dans les échanges, obtenue par le Cartel criminel des banques.
1er événement : Le site le reveil-français.fr du 2 Juillet relayait l'annonce par GOLDMAN SACHS : " qu'il allait falloir annuler le BREXIT d'une façon ou d'une autre " ! Le site ajoute : " autrement dit, cette poignée d'hommes qui a travaillé sur plusieurs générations pour obtenir le pouvoir suprême dans le nouvel ordre mondial (NDLR : voulu par lui), n'entend pas s'en laisser déposséder par un vulgaire référendum ". Quant à Peter SUTHERLAND, ancien Commissaire Européen à la Concurrence, ancien directeur Général du GATT, de l'OMC, Président de la British Petroleum, Président de l'Allied Irish Banks, de la "section Europe" de la Trilatérale, et actuel Président de l'European Policy Center, Directeur non exécutif de la Royal Bank of Scotland, en même temps qu'il est Président de Goldman Sachs International, a "tweeté", rapporte le site : " La jeune génération au Royaume-Uni a été sacrifiée, tout ça à cause d'une déformation des faits et des conséquences. D'une façon ou d'une autre, ce résultat doit être annulé " ! Je rapproche cette déclaration d'ingérence inadmissible dans les affaires intérieures d'un pays encore souverain en droit international, de celle de Georges SOROS qui opposait le vote des "jeunes" pour l'Union européenne, à celui des "vieux" pour la Souveraineté et l'Indépendance.
2ème événement : LesEchos.fr du 9 Juillet dernier, et d'autres de plus en plus nombreux depuis, relayaient le recrutement de José Manuel BARROSO, ancien Président de la Commission Européenne, rien de moins, au carnet de relations très fourni, comme Président non exécutif des activités internationales de Goldman Sachs. Même s'il s'agit-là d'un pantouflage de plus après celui de Nelly KROES chez UBER, ou du Directeur du Trésor français, la mainmise des banques systémiques mondiales sur la politique des États prend la proportion d'un mépris ouvert des Peuples, en sus de l'écrasement de leurs souverainetés nationales ancestrales. Tout le reste n'est qu' "excuses" de façade servies aux indigents de l'intellect que les Grecs qualifiaient d' "idiotès".

La disparition des monnaies fiduciaires, après les monnaies concrètes multi-millénaires, au profit de la quasi-monnaie scripturale se poursuit à marché forcée. Le Danemark est en pointe avec 4 millions d'adhérents sur 5,6 millions d'habitants, à leurs systèmes de virements quasi-instantanés en 10 secondes : Mobile Pay et Swipp. L'association des banquiers danois "FINANSREADET" militent, rappelait les Echos.fr le 8 Juillet dernier, pour " autoriser les commerces à refuser les espèces " ! Malgré tous ces efforts directionnels vers la suppression pure et simple de toute monnaie libre, les échanges danois se font encore à 20% en "espèces", contre 50% en l'an 2000 tout de même. En France, les freins à une évolution similaire sont rognés à coups de décrets ministériels. Le nouveau billet de 50 euros prévu pour le 4 Avril 2017 sera encore imprimé à Chamalières mais il va nécessiter la reprogrammation de 65.000 DAB ! Peut-être les banques vont-elles en profiter pour exterminer un virus russe nommé " Backdoor.Win32.Skimer " capable de soutirer tout l'argent des distributeurs plus les données bancaires de tous les porteurs de cartes ?... De même les paiements sans contact posent de plus en plus de problèmes liés au piratage possible, jusqu'à 15 mètres avec un simple smartphone selon une démonstration de l'Américaine Kristin PAGET rapportée par planet.fr le 24 Mai dernier. De même, en France, les virements mettent volontiers deux jours ou plus avec les jours fériés et chômés à être exécutés. Les banques manipulent les dates après coups, et pas seulement les dates de valeurs, mais aussi les dates d'opérations pour leurs commodités, au détriment de celles des "usagers". Avec de tels freins, les "espèces" vont circuler encore un temps certain, mais en diminutions en pourcentages des échanges et en quantités de billets comme de pièces, jusqu'à la disparition recherchée par les banques...

Conclusion d’ECO 3 : Rappelez-vous mes anciennes citations des Georges WASHINGTON ou Thomas JEFFERSON qui stigmatisaient le fait qu'ils avaient " la banque sur le dos " qui prétendait " les conduire où elle voulait ". Les générations se sont succédées, formées par la Secte noire à la poursuite du plan de prise du pouvoir mondial. Ce plan a mis 3 siècles bien sonnés à parvenir à ses fins. Dorénavant, les États ne pèsent presque plus rien face à la puissance du cartel mondial des banques occidentales, assis sur les dettes dites "souveraines" que des Gouvernants, d'abord de lâches soumis aux votes dictés par des agitateurs stipendiés, puis de traîtres, et enfin d'employés directs de l'oligarchie mondiale bancaire, ont signé sur le dos de leurs peuples.
J'ai encore connu, et ai été formé professionnellement, dans les banques, entreprises de DROIT COMMUN, avec pour seule particularité : l'intermédiation dans les échanges, et un danger latent : la transformation des dépôts à Court Terme en prêts à Long Terme, dangereuse pour la solvabilité finale à VUE.
Depuis 1973, les banques ont pris le pouvoir, d'abord financier de manière discrète puis, à partir de 1980, complètement ouverte avec la bancarisation à outrance de tous les Pays occidentaux, débridée par VGE en France ! Maintenant, il s'agit de leur DICTATURE QUASI MONETAIRE IMPOSEE PAR LA FORCE... proportionnelle à la faiblesse des gouvernants à tous niveaux, manipulée par les employés du NOVUS ORDO maçonnique anglo-saxon. Son pouvoir sera total le jour où il n'y aura plus que des unités de comptes sur extraits bancaires... virtuels !


Ma Conclusion Générale du Jour : Le siphonage du trop-plein de signes monétaires émis par les BCN et leurs caisses centrales internationales est en cours de deux manières : leur transformation soit en monnaies de singes, soit en simples unités de comptes sans existence ni matérielle, ni juridique. Une fois réalisée la disparition de la monnaie libre officielle, le poids de lois scélérates imposera l'esclavage des Peuples au service du Nouvel ordre Mondial. Les Traités négociés par-dessus les têtes des gens, de leurs collectivités et de leurs Nations, dirigeront leur alimentation, leurs loisirs, leurs temps de travail, de sommeil, leur santé, tout !... Un super-État totalitaire dont les Constitutions seront dévitalisées sous le poids des réglementations abusives, dignes d'une URSS-Bis, de type gigogne : Collectivité locale, État, Super-État, État mondial, sera construit, oppressif, exigeant, niant toutes les valeurs humaines. Les enfants appartiendront à l'État, comme en URSS. L'instruction sera réduite à la seule nécessité. L'Histoire ne sera plus enseignée, une version réduite au minimum et complètement inventée sera implantée dans les têtes. L'économie générale sera réduite à la consommation obligatoire de produits amenés avec beaucoup d'erreurs par les plans quinquennaux, comme en URSS où les chaussures droites arrivaient souvent sans les chaussures gauches, et où les chaussures universelles à bouts carrés furent inventées en RDA ! Dur de marcher avec...
Si ce n'est pas cela que vous voulez pour vos enfants et petits-enfants, alors " rebellez-vous, il est déjà trop tard ", comme dirait Charles SANNAT. Voyez vous-mêmes comment le Gourou de la Secte noire, le fou-cinglé JUNKER vous traite ! Hein ?
Haut du formulaire


Annexes :
1) Malgré 51263 pages vues, je n'ai rien reçu de GOOGLE ADDSENSE pour leurs pubs sur mon blog depuis des années malgré, selon des pointeurs indépendants, plus de 28.000 pages vues par mois !!! Je les tiens pour des escrocs... Ils font les règles à leur seul gré ! Ils retiennent même jusqu'à un montant, déterminé par eux seuls, les sommes qu'ils reconnaissent devoir mais... A MINIMA !

     En ce qui concerne mes chroniques sur radio-silence depuis 2009 mais reportées depuis moins longtemps sur mon blog, voici la situation :
    - COMPTEURS DES DEPENSES = 145 CPI + 170 FV = 315 Chroniques => 150 € de coût moyen mensuel x 12 x 7 + (3 x150) (depuis le 10 Avril 2009)= -13.050 € ! Soit 41,43 € par chronique ce qui n'est vraiment pas cher et sans payer le travail ! Environ mon découvert général actuel... financé de 20,71 % à 18,53 % l'an d'agios chez les banques, en légère baisse donc depuis 2009 !
   
    - COMPTEURS DES RECETTES : RETRAITES AGIRC+ARRCO+CARSAT = 730 € mensuels x 12 x 7 ans = + 61.320 € +(3x730) = + 63.510 ...

    Comme vous le voyez, ces chroniques qui ne sont que l'expression de mon devoir moral de transmettre ce que je sais, et comprends, à tous, me coûte : 20,55 % de mes retraites ! Lesquelles sont réduites des 4/5 par les actes des RAFFARIN, DE VILLEPIN, JUPPE, CHIRAC, MITTERRAND, DELORS, MAUROY, FABIUS, SAPIN et consorts...

     Vous comprenez mieux maintenant pourquoi j'appelle à l'aide ! Si je n'étais marié, je serais SDF, alors que j'ai payé plus que mon épouse, et vous n'auriez aucune de mes chroniques ! Revenus du ménage environ 2.300 euros mensuels dont 1.410 de mon épouse ! Alors que j'ai payé pour avoir à moi seul : 25.000 Francs français / mois, soit environ 3.811 €...

    Voilà la situation. Sans rentrées financières, je vais devoir arrêter un jour prochain faute de crédit bancaire. Je suis, comme tout le monde, de nos jours, drogué, contraint et forcé, à la monnaie-crédit !

   Maintenant, à vous de voir où est votre devoir à vous ?
   GRAND MERCI à ceux qui m'ont, encore trop exceptionnels, envoyé un peu d'oxygène...