jeudi 4 mai 2017

Toutes les démonstrations des mauvais coups contre la France sont là :



Pour :

Chroniques reprises, ou citées, de temps à autre, historiquement, aux liens suivants :
-         http://www.francisrichard.net/
-        ...

CHRONIQUE économique « FINANCES – vérités» 
N°180




errare humanum est, PERSEVERARE DIABOLICUM

LOI d'A.D.L. MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS
basée sur celle de POL GARGAM - Gouverneur Honoraire de la BDF 1973-86.

valant INCIPIT PERMANENT :

1) L'économie générale est l'ensemble des échanges de travail, biens et services entre personnes physiques et/ou morales,

2) L'économie financière est l'ensemble des échanges de capitaux entre personnes physiques et/ou morales, exprimés en biens ou en monnaies, lesquels peuvent, ou non, constituer les contreparties des échanges de l'économie générale,

3) L'économie monétaire est l'ensemble des flux de monnaies émises ou détruites, constituant, ou non, les contreparties des échanges généraux ou financiers, et possédant obligatoirement les qualités monétaires requises : d'identité rigoureuse, d'inaltérabilité à l'infini, de fractionnabilité et de fongibilité. La monnaie est toujours concrète sans préjuger de ses représentations abstraites, devant alors toujours être convertibles à 100%.

POSTULAT : Toute confusion entre une économie et les deux autres abolit toute validité au raisonnement exposé de n'importe qui, n'importe où et n'importe quand, y compris moi-même. NOBODY is perfect.
C'est la raison des trois parties toujours distinctes de Ma chronique "FINANCES-vérités".


Mercredi 3 Mai 2017
(La prochaine est prévue pour le Mercredi 3 Juin 2017)
Sauf blocage financier si je ne reçois rien de suffisant sur Paypal, ou... de mort.


Madame,
Mademoiselle,
Monsieur,

Autrefois le fait de quelques individus restés célèbres du fait de la rareté des faits constatés, la malhonnêteté s'est généralisée progressivement. Force est de constater que sa progression suit peu ou prou la courbe de la déchristianisation sociale de la France. Autrefois, " se conduire en BON Chrétien " était la règle fondamentale de l'éducation. Tous les enfants de France, ou presque, suivaient en sus des cours à l'école dans les 11 matières pratiques du primaire, les cours de catéchisme le Jeudi après-midi. Pour ceux d'un âge approchant la Communion solennelle, la Messe le Dimanche devenait obligatoire de même que les Vêpres l'après-midi. La base de l'éducation étant le respect de la parole donnée ! La Famille était roidement  tenue par "la Mère de Famille". Le Père, PATER FAMILIAS, source des revenus monétaires complémentaires aux travaux ménagers et sociaux de la Mère, était respecté, s'il était moins aimé que la mère. La fessée et la gifle parfois reçues administraient la preuve que nos parents nous aimaient en sus de la nécessité de se bien conduire. Elles étaient salutaires. Il vaut toujours mieux les recevoir de 4 à 14 ans qu'à 25-35 ans...

L'éducation actuelle, dérivée des années "Hippie time, Happy time" qui ont fait disparaître la rigueur éducative parentale, sans aller heureusement jusqu'à leur laxisme complet, produit des individus sans repères solides. Les familles décomposées où la Mère seule subsiste, conduisent les garçons à la révolte et à la violence et les filles à la pornographie. On voit, et entend aussi, la femme MACRON refuser de porter des jupes protocolaires 6 cm au-dessous du genou et préférer la mini-jupe à ras du croupion comme sur une photo répandue, passant devant les gardes républicains au garde-à-vous dans la Cour de l'Élysée. Que n'ont-ils refusé de saluer ? Tout le monde s'affaisse, plie, dans une lâcheté coupable de tous les attentats aux mœurs actuels qui nous aliènent le respect musulman avec raison alors qu'il nous était acquis encore dans les années soixante.  

Résultat de toutes ces faiblesses et lâchetés individuelles, familiales et collectives à tout moment, dans tous les domaines, voici dans celui de l'économie :


 « le règne incontestable de la malhonnêteté !... »





1) Dans l’ACTUALITE économique générale :

« ECO1 : la malhonnêteté intellectuelle ! »

La première de ces malhonnêtetés est, incontestablement, en ce moment d'élection présidentielle, celle qui consiste à accuser le remède de tous les maux... dont souffre le malade. Une systémisation idéologique du souci de protéger le malade, le bébé, le vieillard, conduit à reprocher aux efforts de protections qui pourraient, qui doivent être tentés, la mort assurée, pourtant due aux maladies qui les affaiblissent déjà. C'est ainsi que la volonté de punir les affairistes, assoiffés du sang du travail au point de délocaliser l'entreprise française WHIRLPOOL en Pologne afin de diminuer le prix de revient du travail, tout en maintenant le prix de vente égal des produits réexportés en France, serait mortel ? En fait, dénoncé déjà de longue date, le fait de vouloir vendre des produits à des Français privés de revenu faute de travail, est un NON-SENS évident. De plus, vouloir récupérer le profit abusif tiré de ceux qui pourraient encore les acheter, entre les mains de l'État redevenu ainsi apte à compenser le chômage des premiers serait un crime ? Voilà encore un NON-SENS. A bout d'arguments, les affairistes méprisant le Peuple, en arrivent à nier l'arithmétique. MLP fut donc très bien accueillie quand MACRON n'eut qu'un accueil glacial, au moins.

Le "protectionnisme" car c'est de lui qu'il s'agit, depuis tant d'années vilipendé à chaque communiqué final des réunions du FMI ou des "sommets" internationaux, a été ignoré cette fois sur l'insistance de TRUMP ! Le "protectionnisme" qui consiste à protéger les pays, leurs économies, leurs États, de toute concurrence déloyale, au moyen, notamment, de barrières douanières spécifiques à chaque cas est désormais redevenu tolérable... C'est ainsi qu'Augustin CARTENS, titulaire présentement de la Présidence tournante de l'IMFC (Comité monétaire et financier du FMI), vient, à l'issue de la réunion semestrielle, de répondre à certains journalistes étonnés : " Le mot protectionniste est ambigu. Il n'y a pas de Pays qui n'ait pas de restriction au commerce. Mais tout le monde est d'accord pour dire que nous avons besoin d'un commerce libre et équitable ". Cela me rappelle cette citation de Napoléon 1er autour de la crypte des Invalides : " Le commerce libre est identique avec l'égalité ". Oui, mais tant qu'il n'y a pas abus et déloyauté... Et, du coup, tombe encore l'argument de certains grands Chefs d'entreprises, de divers Hauts Fonctionnaires, de CAZENEUVE et de HOLLANDE ! En plus, certains disent que les règles de l'OMC interdiraient les restrictions au commerce. On voit que c'est faux.

L'agriculture française a évidemment souffert mortellement de tous les efforts contraignants pour elle menés pour ériger la construction européenne monolithique quasiment en place maintenant. Et ce furent des efforts menés par la France sectaire, co-fondatrice dès le départ avec cinq autres Pays seulement. L'agrégation des 22 autres à l'U.E. n'a pu s'opérer qu'en tolérant des restrictions et des exceptions aux règles des SIX. La sagesse réside donc chez ces vingt-deux-là et pas chez les six "fondateurs", et plus encore chez les DIX ayant conservé leurs monnaies, fluctuant dans le SME-BIS (cf. infra) autour du cours pivot de l'E.C.U. à l'existence actuellement masquée pour cause de propagande. Les faits sont là : en 2016, l'année dernière, la Mutualité Sociale Agricole (MSA) relevait que 50% des agriculteurs "jouissaient" d'un revenu mensuel de ... 354 € au plus, contre 30 % en 2015 ! La pauvreté conduit à la misère, ici en hausse de +66%, et celle-ci mène finalement au suicide deux fois plus d'agriculteurs que d'autres. La perte de -40.000 exploitations agricoles en six ans révèle une perte hebdomadaire moyenne de l'ordre de -130 exploitations avec des pointes à 260... Sacré excès de vitesse dans la dégringolade, non !? Ces chiffres effarent toute personne de bon sens, de cœur ou tout simplement honnête. De plus, comme la surface agricole utilisée en France est restée quasiment stable, cela veut dire que la taille de chaque exploitation survivante augmente en... bouffant les petites. Cela me rappelle les pertes énormes de petites stations-service au profit des rares autoroutières et des grands axes.

Tout est à l'avenant...

Conclusion d’ECO1 : La malhonnêteté intellectuelle qui consiste, en permanence, pour les "gros" à renverser les rôles en culpabilisant toujours les petits est en fait une technique bien connue de manipulation mentale et politique. Certains des personnages jouissant de revenus confortables, la plupart du temps sur impôts, doivent même être finalement intoxiqués par leurs propres slogans... ce qui ne constitue cependant pas une excuse recevable !

Proposition : Élire le 7 mai, fut-ce par défaut, cette MLP qui veut justement redresser les choses dans le BON sens, est la seule solution actuellement disponible.  Le MACRON, lui, veut poursuivre la politique sectaire en faveur des gros et du Gouvernement mondial, ce qui est bien normal pour un "Young leader" formé aux USA pour... détruire la France, laquelle est mortelle, je vous le rappelle, comme toutes les Nations. D'ailleurs le MACRON n'y connaît rien du tout, ignorant qu'il est de l'ART français, de l'Histoire de France, de la langue française, bref de tout ce qui fait que je suis, moi, du genre ancien : "Patriote amoureux". Lui, il est pour les genres déculturés et asexués nouveaux... Regardez ses yeux : mon épouse, la vôtre aussi sans doute, les trouvent mauvais. Fiez-vous à vos épouses en matière de regard masculin... En matière de qualité de l'âme, j'ai toujours eu à la fois la joie et la responsabilité de voir les enfants, partout dans le monde, venir vers moi en cas de besoin. Cela vaut quelque chose aussi, je crois.




2) Dans l’ACTUALITE économique financière :

« ECO2 : la malhonnêteté financière ! »

Pendant que le MACRON promet moult augmentations d'impôts, force est de relever que la France impose une fiscalité déjà très élevée, quasi championne du monde en la matière, à force d'augmenter chaque année bien régulièrement, depuis 40 ans. C'est d'ailleurs la seule chose qui augmente en induisant celle des prix mais plus celle des revenus...

L'OCDE, dans son rapport annuel sur la taxation des salaires, relève que la France retient en moyenne nette sur " les travailleurs célibataires sans enfant " : 48,1% du salaire brut pour une moyenne des 45 Pays dont la Russie et la Chine, de 36% ! Pour les familles c'est pire : 40% pour une moyenne de 26,6% !... De toute façon, la dépense publique en France s'élève selon le Ministre AYRAULT à... 57% de l'ensemble des dépenses du Pays entier. Depuis MITTERRAND qui a amené la pression fiscale à 105% de la masse monétaire en 1985, ce qui a amené à un changement radical de majorité à l'Assemblée en 1986, nous avançons, au fil des années, aux environs de 85% selon mes propres calculs basés sur l'INSEE, le Ministère, la Banque de France, la BCE, EUROSTAT etc, uniquement des sources officielles ! Bref, la France est troisième de toute l'OCDE pour l'oppression fiscale. DINGUE ! ET MACRON veut encore augmenter cela au lieu de faire des économies pour éponger le déficit ? C'est un criminel !

Je suis assez choqué du manque de clarté sur le maintien, ou le renoncement, à la taxation à la source de la part des deux candidats en lice. Personnellement, je juge cette nouvelle retenue complexe, lourde à gérer en termes financiers et fiscaux, aussi bien pour les entreprises employeuses, que pour l'État employeur, avilissante et asservissante pour les employés. Cette retenue à la source est source de multiples conflits sociaux et financiers alors que la France en a déjà un trop-plein...

Et puis, en ce 1er Mai où, comme à l'accoutumée dorénavant chaque mois, j'ai relevé, parmi tous les changements désormais mensuels imposés, la hausse unilatérale des tarifs bancaires de frais de tenues de comptes. D'apparence minime, dans mon cas (voyez le vôtre) de -0,23 € par trimestre, elle dépasse largement les augmentations totales de mes revenus qui s'élèvent en tout et pour tout à +0,08 € mensuellement depuis 3 ans ! De plus, les banques utilisent là des clauses léonines des contrats qu'elles imposent à leurs usagers (ex-clients). Elles s'auto-autorisent, en somme, à opérer des augmentations de leurs prélèvements dans nos comptes, sans notre accord, alors que nous ne pouvons faire de même d'où le caractère léonin. Rappelons aussi que jusqu'en 1979-82, la tenue des comptes n'emportait aucun frais car elle est de la seule responsabilité des "tenants comptes"" et doit figurer dans leurs frais généraux !

Conclusion d’ECO2 : Comme nous le voyons, la malhonnêteté intellectuelle aboutit toujours inéluctablement à la malhonnêteté financière.

Propositions : Augmenter les petites retraites, comme les miennes, excusez-moi de le dire, et comme le propose MLP et le proposait J-L MELENCHON est URGENT ! Il est inadmissible que les "caisses" payent à n'importe qui débarquant chez nous "le minimum vieillesse" de 825 euros se mettant dès lors dans l'impossibilité de le payer aux Français qui ont contribué pourtant des décennies durant ! De même, redonner aux Paysans un prix de vente à la production décent, en rapport avec le prix final au consommateur, alors qu'il est actuellement de seulement 6,20 %, est URGENT ! Abandonner l'idée fracassant les Familles, de la retenue à la source de l'IRPP est URGENT ! Je rappelle que le FN en 2002 proposait purement et simplement la suppression de l'IRPP ! Diminuer la pression fiscale totale est URGENT ! Bref, libérer les talents et les professions productrices est URGENT ! Pour ma part, je propose que 33%, au lieu des 6,20 % actuels, des 100 € payés par les consommateurs, aillent aux vrais producteurs. Les 93,8 % actuellement réquisitionnés par les intermédiaires et les commerçants doivent être réduits d'autant. Tant pis s'ils ne sont pas contents. Voilà un abus malhonnête à réprimer. De même un autre abus doit être interdit immédiatement : les banques et assimilées doivent se voir interdit de prendre des frais de tenues de comptes généraux et spécifiques à toutes les opérations que leur statut de tiers détenteurs leur impose fort logiquement dans leurs frais généraux. Il faut revenir à l'honnêteté financière et fiscale que nous connaissions avant 1968 et le "hippie time, unhappy time" des années soixante dix !




3) Dans l’ACTUALITE économique monétaire :

« ECO3 : la malhonnêteté monétaire ! »

Un nouveau sondage déféqué par les "merdias" principaux, ici relayé par "Les Echos.fr" du 26 Avril dernier, affirme qu' "UN EUROPEEN SUR TROIS pourrait se passer d'argent liquide " ! Les plus incorrigibles, évidemment seraient les plus de 65 ans ! Zut, décidément, je suis un irréductible Gaulois d'avant 1968... C'est plus grave encore qu'avant l'Euro en 2002. Les plus jeunes doivent se dire : " Mais comment ? Il y a eu un avant-l'euro ? Il n'aurait donc pas toujours existé comme le Coran ? ". Et, tout à coup, je comprends que 61% des Français, ceux de 18 à 55 ans principalement, ne veuillent pas quitter l'Euro : ils n'imaginent même pas la vie, les pauvres, sans cette incongruité révolutionnaire ! Le Franc ? Quès aco ? Comme ils n'ont jamais appris à l'école que le qualificatif de français vient du nom : Franc, lequel signifie... LIBRE, ils n'ont aucune affinité avec la LIBERTE, lui préférant sur intoxication quotidienne : l'égalité, bien sûr républicaine.

Déshabitués de l'utilisation de la monnaie fiduciaire de papiers colorés et de jetons métalliques, un Européen sur cinq se dirait apte à s'en passer totalement. Quel progrès n'est-ce pas ? En Turquie et en Italie, il paraît que 41 à 42% seraient prêts à ne plus utiliser de "cash". Par contre, seulement 5% des personnes âgées de plus de 70 ans étaient équipées d'un SMARTPHONE en Europe !? Tiens, moi j'en ai un et mon épouse aussi... Je sors des statistiques partout, dans tous les domaines. Suis-je une chimère ? Pas tout à fait, car 67% des Européens payent leurs courses quotidiennes, un café, un taxi, bref, les petites dépenses en billets et pièces officielles. Ah ! Bon... Quand même !

Pourquoi tout ce conditionnement des masses à ne plus utiliser la monnaie fiduciaire ? Simple : il faut déconnecter les paiements importants d'abord, puis progressivement tous les paiements, d'une monnaie concrète, pour que le Système puisse fabriquer de l'inflation en quantité illimitée et d'autant plus que la masse monétaire sera devenue secrète. Ceci vous le savez avec moi, depuis le temps, pour assurer la sacro-sainte... croissance !

Nous tombons-là dans la technologie des "blockchains" informatiques qui engendrent aussi bien des statistiques que des crypto-monnaies bien sûr sans base connue et véritable, sans bilan d'avant et d'après. En fait, comme vous le verrez au lien précédent sur Wikipédia, toute cette technologie, par ailleurs très gourmande en énergie électrique puisque le réseau BITCOIN consomme autant d'énergie qu'un Pays entier comme la Belgique, repose sur le "CONSENSUS" et, en l'espèce, un simple algorithme mathématique basé lui-même sur un vieux problème, celui du « problème des généraux byzantins ». Ce problème mathématique consiste à s'assurer qu’un ensemble de composants informatiques fonctionnant de concert sait gérer des défaillances (ou malveillances) et arrive à produire un... consensus. "Consensus" ne signifie ni vérification comptable ni science exacte mais seulement présomption de véracité ! Il s'agit ici d'une construction d'ajustements successifs très éloignés de la rigueur du "PLAN COMPTABLE" et aucun des trois documents principaux ne sera ici jamais disponible : après le Journal nécessairement visible, il y a le Grand-livre, le Compte de détermination du résultat, le Bilan.

C'est ainsi que sur la pyramide primitive de la monnaie fiduciaire avec contreparties vérifiables en Or et en Argent autrefois principalement, si même non vérifiées, à peu près égales, que nous schématiserons en un parallélépipède rectangle, s'est déjà monté ce que j'ai pu appeler plusieurs fois la toupie bancaire, première pyramide inversée de monnaie scripturale à la base large sur le petit bloc initial. Sur cette base large de la monnaie scripturale, sont en train de pousser de nouvelles pyramides inversées de crypto-monnaies en croissance rapide, comme le précise wikipédia : " les Bitcoin, validé par l'algorithme Preuve de travail ; Namecoin validé par sa capacité à stocker des données dans une chaîne ; Mastercoin (en) – Ability to process various transactions ; PeercoinPreuve d'enjeu (ou Preuve de participation) additionnelle ; Ethereum validé par un processus de Contrats intelligents, Turing-complet, 15 second block time ; Namecoin fonctionnant sur un Système décentralisé d’enregistrement de nom de domaine ", etc... Le système va même jusqu'à permettre les votes électroniques : " Followmyvote – Réseau de vote électronique gratuit et transparent " et diverses autres applications (1) qui installent une confusion entre monnaie et toutes les autres applications possibles.

C'est ainsi qu'une multitude de "crypto-monnaies" cryptées sans base, d'autant plus connectées qu'elles sont déconnectées du réel naissent tous les jours en ce moment :
Mon épouse reçoit une proposition d'ouverture de compte C-ZAM de la part de CARREFOUR-MARKET.
VERACARTE a déjà créé l'année dernière sa nouvelle "monnaie" le VERACASH.
Les restaurants adhérents au réseau "LA FOURCHETTE" émettent des points YUM'S à vocation de payer votre addition sous peu.
Carrefour émet sa propre carte MASTERCARD avec ses anciens "points fidélités".
Bien sûr BITCOIN, utilisé à 58% par les Chinois en Chine Nouvelle, connaît une expansion contrariée par bien des "affaires" de détournements, preuves que l'algorithme n'est pas sûr même si un milliard (!) de vérifications sont opérées en dix minutes d'attente sur chaque opération. A qui fera-t-on croire que le BITCOIN qui est passé de 1 BTC pour 1 dollar US au départ à 1.332  $US / 1 BTC actuellement n'est pas un produit spéculatif qui a profité à ses quelques investisseurs initiaux dans une pyramide de PONZI reposant sur une tontine ou l'inverse, on s'y perd !? Le BITCOIN est une industrie qui rapporte gros mais qui va laisser les derniers détenteurs du mistigri réduits à la soupe populaire et au caniveau en guise de lit douillet !...

Conclusion d’ECO 3 : La malhonnêteté monétaire bat son plein avec l'empilement de pyramides inversées sur des bases pointues reposant sur la scripturale à moins de 2% de base, elle-même reposant sur la fiduciaire à moins de 0,004846411 de sa valeur de 1803 au fixing de Londres de 1.255,80 $US l'Oz britannique. Toute cette malhonnêteté avec comme complice l'asservissement du fixing au plus bas par le LBMA, pour servir la stabilisation du marché mondial permettant aux gros d'asseoir leur pouvoir sur la population mondiale maintenue pauvre par nécessité.

Propositions : Recréer un marché de l'Or et des changes qui soit LIBRE à Paris ! Interdire sous peine de mort la circulation des "mistigris" cryptés hautement spéculatifs au détriment des petits. Interdire les mensonges idéologiques du genre : LE CORAN est "incréé" ; il n'y a jamais rien eu avant l'EURO ; Il n'y avait rien de valable avant 1789 ! Etc...

LMDM


Ma Conclusion Générale du Jour : Partout la malhonnêteté gagne du terrain et de plus en plus vite. Le MACRON, banquier d'affaires y voit une multitude d'opportunités à s'en foutre plein les poches mais ignore complètement la contrepartie : la pauvreté et la misère grandissante du Peuple ! A l'un de mes riches clients qui me posait un jour la question : " Mais enfin quelle devrait être la rentabilité générale des placements financiers en général ? ", je lui répondis, "c'est simple : 3% si la croissance économique réelle générale est de 3%". Rappelons qu'il encaissait des valorisations de 35% garanties par la banque ! L'inflation était alors de l'ordre de 19% l'an et l'on parlait d'effet de levier avec du crédit à 16% l'an... La déconnection des rentabilités financières de la réalité économique qui donne ZERO % de croissance réelle au mieux est un crime contre l'Humanité. Le rétablissement d'un ratio de JUSTICE sociale donnant 50-50 pour le Capital et pour le travail car l'un sans l'autre ne vaut rien, est URGENT. Je l'ai toujours préconisé. La gestion monétaire doit être opérée par un CHEVALIER de l'ORDRE DU SAINT-ESPRIT car elle doit être saine, et garantir une monnaie stable au bénéfice de tous, et tant pis pour la spéculation frauduleuse alors criminalisée. Ce ne sera que justice. La spéculation honnête est un bien qui s'est toujours exprimé au bénéfice de tous sous l'Ancien régime où la féodalité était conditionnée à la Chevalerie. La pyramide maçonnique démultipliée à l'infini comme dans les miroirs d'une attraction foraine est à la fois une farce et un labyrinthe mortel pour les âmes et le Peuple. 

Haut du formulaire
LMDM

Chronique rédigée sur 5,5 Pages, plus les éventuelles photos et annexes.
Synthèse de 32 pages de notes prises aux sources plus actualités
prises en marge de 25 journées de travail de 10 heures chacune partagées avec les CPI !
Calculs personnels !
Un travail de qualité PROFESSIONNELLE comme à l'accoutumée, j'ose le dire !

 

Annexes :

1)

mercredi 29 mars 2017

"Le Brouillard de la guerre s'épaissit " (Général DE VILLIERS) :



Pour :

Chroniques reprises, ou citées, de temps à autre, historiquement, aux liens suivants :
-        http://radio-silence.org
-        ...

CHRONIQUE économique « FINANCES – vérités» 
N°179


Pour payer les frais de 1 € par lecteur/auditeur C'EST ICI : URGENT ! MERCI !


errare humanum est, PERSEVERARE DIABOLICUM

LOI d'A.D.L. MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS
basée sur celle de POL GARGAM - Gouverneur Honoraire de la BDF 1973-86.

valant INCIPIT PERMANENT :

1) L'économie générale est l'ensemble des échanges de travail, biens et services entre personnes physiques et/ou morales,

2) L'économie financière est l'ensemble des échanges de capitaux entre personnes physiques et/ou morales, exprimés en biens ou en monnaies, lesquels peuvent, ou non, constituer les contreparties des échanges de l'économie générale,

3) L'économie monétaire est l'ensemble des flux de monnaies émises ou détruites, constituant, ou non, les contreparties des échanges généraux ou financiers, et possédant obligatoirement les qualités monétaires requises : d'identité rigoureuse, d'inaltérabilité à l'infini, de fractionnabilité et de fongibilité. La monnaie est toujours concrète sans préjuger de ses représentations abstraites, alors toujours convertibles à 100%.

POSTULAT : Toute confusion entre une économie et les deux autres abolit toute validité au raisonnement exposé de n'importe qui, n'importe où et n'importe quand, y compris moi-même. NOBODY is perfect.
C'est la raison des trois parties toujours distinctes de Ma chronique "FINANCES-vérités".


Mercredi 29 Mars 2017
(La prochaine est prévue pour le Mercredi 3 Mai 2017)
Sauf blocage financier si je ne reçois toujours rien sur Paypal, ou... de santé, si crise cardiaque p.e. .


Madame,
Mademoiselle,
Monsieur,

J'avais préparé depuis de longues semaines une collection de plusieurs centaines de pages de notes dont me semblait émerger une idée directrice forte : les petits écrasés, les gros libérés. J'allais, Lundi matin, formaliser le premier jet dans ce sens, articulé sur les trois domaines avec des exemples choisis dans plus de 300 pages de notes. Une dure journée de labeur s'annonçait car la formalisation est toujours difficile.

Eh ! Bien, un déluge d'informations me tomba dessus toute la journée qui étendait à la haute altitude mondiale cette idée directrice en la reformant en enclume cumulonimbique dangereuse. Pire, Mardi Matin, alors que rien n'avait donc pu être formalisé Lundi soir, de fils d'actualités facebook en blogs, et de liens en liens, l'Altitude me renvoyait ma certitude du danger planétaire en pleine figure en s'appuyant sur le terrain... français !

Bref, vous allez voir, résumé ici par nécessité de place et de temps, que le titre " Les Grandes Manœuvres ", et finalement le sujet dramatique de ce film célèbre avec Gérard PHILIPPE et Michèle Morgan, alliant cette voix et ce regard tous deux extraordinaires, annonçait le drame de la nouvelle guerre mondiale actuelle. Elle prend les Peuples du monde entier en étau entre la faillite financière qui suit les forces de Coriolis économiques planétaires d'un Pôle à l'autre et les souffrances physiques provoquées par les forces infra et para militaires du totalitarisme. Cette guerre, nos soldats, et l'économie mondialisée la décrivent chacun à leur manière, depuis une semaine dernière extraordinaire. Ce matin ce tableau gris et inquiétant ainsi peint par le Général d'armée (5*), Chef d'État-major des Armées de la France, Pierre de Villiers : " le brouillard de la guerre s'épaissit " (rapporté par le Salon Beige) prend tout son sens. Nous en reparlerons à propos de LA DEFENSE dans la Chronique de Politique intérieure à venir.

L'adaptation difficile du monde économique à la guerre mondiale en cours, provoqué par la faillite financière qui a entraîné la monnaie au fond du gouffre, se traduit, bien évidemment, par les :


 « grandes MANOEUVRES guerrières à toutes les Altitudes !... »

 

N'oubliez pas les frais de 1 € par lecteur/auditeur PAYER ICI : URGENT ! MERCI !


1) Dans l’ACTUALITE économique générale :

« ECO1 : BAsse altitude :
les petits encagés, les gros libérés ! »

Les petits sont attaqués de deux manières :
- Dans leur consommation :
- 21 Mars dernier* : " Scandale : viande avariée traités aux produits cancérigènes et vendue à travers le monde depuis le Brésil ", titrait Médias-Presse-Infos (MPI) ! Aux dernières nouvelles il s'agirait d'une affaire de corruption. Le mondialisme menace les consommateurs mondiaux du premier producteur de viande mondial... Quel besoin avons-nous en France de viande brésilienne ? Aucun !
- Même jour* : " Un producteur de fraises bio Picard part en guerre contre l'Espagne " titrait LeFigaro.fr à la suite d'un déplacement dans les fraiseraies andalouses où il constata l'emploi d'un insecticide radical interdit par Bruxelles car fortement toxique. L'Espagne a produit 350.000 tonnes de fraises, huit fois plus que la France. Quand on voit leurs énormes fraises mi-mars, à peine mûres, et pourvues de feuilles du pédoncule ultra-vertes géantes, il est facile d'imaginer que ce n'est pas naturel... Elles n'ont aucun goût et c'est du bois. Merci l'U.E. !
- 17 Septembre 2016 : LeFigaro.fr titrait : " Soupçon de cartel sur les sandwiches ", après le lait, la volaille et la compote. Cette fois c'est avec les prix que l'on massacre les consommateurs de ces choses que j'appelle " sandwiches TGV ", triangulaires, avec du pain de mie américain d'origine contrôlée qui colle aux dents...
- 31 Mars 2016° : " Olives repeintes, viande de singe et poulet au formol : l'incroyable saisie d'Interpol " relatait 20Minutes.fr. 10.000 tonnes d'aliments frelatés saisies dans 57 pays ! Merci le mondialisme !
- Même jour° : " Bordeaux : l'une des plus importantes fraudes sur le vin jugée ce Jeudi " relatait 20Minutes.fr. Révélée en 2002, l'affaire Roger GREENS porte sur des millions de bouteilles de vins vendues sous de fausses appellations au BENELUX et en Europe du Nord.
- 22 Juillet 2016 : " Le BIG-MAC, dernière victime de la pénurie alimentaire au VENEZUELA ", titrait l'EXPRESS.fr. Le pain servant à la confection du célèbre sandwich chaud est devenu introuvable dans le Pays. Merci les USA d'OBAMA qui ont déclaré la guerre économique à tous les Vénézuéliens à cause de leur approbation de la réclamation de leur Or, pourtant, à FORT-KNOX. Souvenez-vous !

- Dans leurs emplois :
- 18 Avril 2014 : L'entreprise LAGUIOLE, " Victime d'une catastrophe judiciaire " comme seule la France républicaine est capable d'en produire, lance un SOS, relatait alors LaTribune.fr. La mairie du village de ce nom ayant porté plainte contre un importateur de produits chinois et pakistanais qui les revendait sous la marque Laguiole, s'est vue déboutée et obligée de payer une indemnisation à l'indélicat ! Depuis, l'entreprise ne pourrait plus utiliser son nom. Incroyable ! En fait, elle continue, heureusement, en 2017. Mais... Merci encore le mondialisme !
- 25 Février 2017 : " les agriculteurs de Bretagne lancent un cri d'alarme " relatait BREIZH-INFOS. Les apurements de dettes à des taux usuraires et confiscatoires, à la suite de redressement judiciaires, conséquences des importations massives à bas prix de l'étranger conduisent à des situations humainement intolérables. Merci encore à l'administration judiciaire française qui relaie servilement le mondialisme !
- 8 mai 2014 : " GISCARD juge illogique le 8 Mai chômé " titrait LeParisien.fr. Il souhaite augmenter la production en supprimant un jour de "vacance" jugé excessif. Encore un serviteur du mondialisme voulant exploiter les Français souhaitant commémorer la Victoire de 1945. Cela dit, je suis d'accord qu'il faut toujours la commémorer, mais le... 7 Mai ! Car c'est à cette date que la reddition sans condition des forces allemandes a été signée à REIMS, pour la France par le Général DE LATTRE DE TASSIGNY.
- 15 Septembre 2015 : " Colère des salariés d'AREVA devant le gâchis industriel " relatait LeMonde.fr. Le " Plan de compétitivité (SIC!) " mené à bien finalement cette année 2017 " a réduit le personnel mondial d'AREVA de 75.000 à 35.000 salariés et même 20.000 seulement si l'on décompte les cessions à EDF d'AREVA-NP, du Pôle réacteurs et des Services ! Tout cela pour économiser UN Milliard... Merci encore le mondialisme et le Gouvernement français à ses ordres...
- 8 Février 2016 : " Bataille navale autour de la pêche au thon rouge ! Indépendants et organisations de producteurs se disputent les quotas de pêche, aujourd'hui largement favorables aux seconds. Constat dénoncé par l'Autorité de la Concurrence " relatait LeFigaro.fr. " Les pêcheurs indépendants haussent le ton "... Voilà à quoi conduit le mondialisme : nos producteurs se disputent les restes des pilleurs étrangers, Britanniques, japonais, etc... comme des hyènes. Merci le mondialisme !
- 22 Avril 2014 : " Les coopératives laitières françaises veulent stabiliser la production européenne ! A la suite d'une augmentation de la production de +5%, les cours ont chuté de -0,30€/litre " ! Relatait LeFigaro.fr. Le recours au tandem franco-allemand, on le sait depuis, n'a servi à rien. La P.A.C. continue de tuer nos producteurs laitiers, au contraire des promesses fêtées en 2017 pour le 60ème anniversaire de la servitude européenne voulue par les américano-soviétiques après la guerre. Merci le mondialisme anglo-saxon et son allié objectif l'ex-URSS !
- 4 Août 2016 : " Rachat d'un des derniers fabricants de Camembert au lait cru ", relatait encore LeFigaro.fr. La fromagerie Réaux, à LESSAY (Manche) est rachetée par la Coopérative normande "Les Maîtres laitiers du Cotentin" produisant du beurre et de la crème d'Isigny, ce qui fait disparaître l'une des deux ou trois AOP restantes... Merci l'Oligarchie euro-mondialiste ! Nous n'aurons plus que du pseudo "camembert" pasteurisé sans goût... Je ne mange pas de détritus pasteurisés au goût de plastique !
- 16 Août 2013 : " Nous avons sauvé 200 emplois en France ", se vantait Gérald KARSENTI (HP France) dans le JournalduNet.com. Quelle dérision en face des centaines de milliers de Français abandonnés au chômage ! Je rappelle que la France avait la préférence négociée par VGE en matière informatique en 1980. MITTERRAND a décrété en 1981, qu'il renonçait au produit de cette négociation car, selon lui : " La France n'avait pas vocation à être un pays spécialisé " ! Souvenez-vous ! Résultat, le BOOM informatique mondial est aux mains des Américains et des asiatiques depuis. La FRANCE du fameux PLAN CALCUL porté par BULL qui apporta sa part aux prétendues "trente glorieuses" est morte ! Merci le mondialisme mitterrandien et socialo-libéral communiste. Je sais cela fait amalgame, mais ce sont les faits historiques. Rappelez-vous en en cette période de choix annoncé désastreux du futur Chef de l'État le 23 Avril prochain... PAS DE LESSIVE MACRON !
- 4 Août 2016 : " FORTE PRESSION à PÔLE EMPLOI pour faire rentrer 500.000 chômeurs en formation " relatait encore LeFigaro.fr. Ceci afin de les faire sortir des statistiques du chômage... Quelle honte !

Voilà maintenant que le G20 s'est réuni du 18 au 27 MARS. Naturellement nous avons eu droit dans toute la presse française, rappelons-le à 98% gauchiste, à deux commentaires :
1) Un SILENCE complet, qui en dit long pourtant, sur le fait que la réunion mondiale s'est tenue à BADEN-BADEN, ex Chef-lieu de l'occupation française en Allemagne, siège du GQG français ou officiait MASSU que j'ai rencontré plus tard et qui m'en apprit de belles à la suite de son livre : " BADEN 68 " qu'il m'a dédicacé, portant sur le débarquement de l'hélicoptère militaire d'un DE GAULLE en larmes en 68, en plein milieu d'une réunion avec le haut état-major russe.
2) L'Américain TRUMP serait évidemment le grand responsable de l'échec de ce G20 par son souci d'un " commerce équilibré " car " avec presque tous les pays avec lesquels les USA ont des relations commerciales, celles-ci ne sont pas bonnes pour leurs travailleurs ". Bref, le sacro-saint communiqué final annuel condamnant habituellement le "protectionnisme" et louant "l'accord de Paris sur le climat" a été... " squeezé  " !

Personnellement, je suis heureux pour les Américains qu'ils aient retrouvé un vrai Chef d'État fédéral à la hauteur de la défense de leurs intérêts. MAIS... Il faut absolument que nous nous dotions d'un caractère aussi affirmé dans notre défense à nous, Français ! Donc, il faut bannir les oligarques, les fonctionnaires, les politichiens habituels, et choisir un vrai entrepreneur qui a réussi, certes à la française, donc pas milliardaire mais qui en veut, farouchement, et qui saura négocier durement. Je ne vois guère qu'un "Berger à l'Élysée" comme Jean LASSALLE, foncièrement, charnellement enraciné dans notre territoire au contraire des autres ignares comme MACRON ou HAMON ou sans expérience de l'entreprise pour les moins mauvais comme la candidate du FN ? Il faut bien dire un mot d'économie politique en cette période...

Pendant ce temps, les plus grosses fortunes cherchent toujours à brader les mistigris en EUROS, libellés en comptes bancaires, contre des biens réels comme les superbes villas de la Côte d'Azur. Le site "immobilier.lefigaro.fr" se demandait à juste raison : " Cette villa, face à Monaco, vaut-elle vraiment 90 millions d'euros ? ", hier 28 mars 2017. Bien sûr que non, mais l'urgence à troquer des euros scripturaux sans aucune valeur potentielle contre une villa de 850 m2 bien placée commande. Les GROS se débarrassent le plus vite possible de leurs mistigris avant qu'ils ne valent plus rien !


Conclusion d’ECO1 : Voilà ! Pendant que les petits sont réduits à 300 euros par mois de revenus dans le meilleur des cas dans Les Landes et la quasi totalité des retraités du baby-boom au cinquième des retraites qu'ils attendaient de leurs "cotisations" imposées, les gros comptes troquent leurs actifs précaires en lignes scripturales en maisons de luxe, en terrains, en vignobles, en forêts privatisées alors qu'elles étaient usagères. 

Proposition : Élire un Président le 23 AVRIL qui défende NOS EMPLOIS de Français, en France, d'ABORD ! Comme TRUMP les emplois américains, des Américains, aux USA, et tout bon Chef d'État qui se respecte. Y-en-a-marre des traîtres euro-mondialistes, oligarques et hauts fonctionnaires qui exterminent nos canards en bonne santé pour que nous ne produisions plus du tout au bénéfice des étrangers ! ...




2) Dans l’ACTUALITE économique financière :

« ECO2 : moyenne altitude :
Les petits surimposés, les gros défiscalisés ! »

Pendant que la fonction dite "publique" française se prépare au plus grand asservissement jamais opéré dans un Pays jusque-là civilisé au moyen de la ponction à la source d'impôts décrétés par des pantins et votés par des godillots maçonniques, les banques, assurances et établissement financiers discutent, comme nous allons le voir, des implantations de leurs sièges sociaux afin de payer ZERO IMPÔT ou alors le moins possible : 2% au plus, hein !

J'ai reçu Lundi, comme vous sans doute, une lettre de ma banque qui m'informe du "dispositif de protection des dépôts par le FGDR. Quès aco ?

Le Fonds de Garantie des Dépôts et de Résolution (bancaire) est... une PERSONNE MORALE de DROIT PRIVE, progressant SUI GENERIS - Vous savez ? Comme l'Acte Européen et la Constitution européenne, en cachette des Parlements et des Peuples - et investie d'une mission d'intérêt général. Comme tout le monde croit qu'il s'agit d'un FONDS PUBLIC étatique, offrant une garantie étatique, il était bon de rappeler ce qu'il avoue sur son site. Non !? Il est sensé couvrir 700 établissements en France pour trois types d'opérations : dépôts maximum de 100.000 €, mais jusqu'à 500.000 € si exceptionnellement en comptes depuis moins de trois mois et justifiés, les Cautions, et les titres (1). Il dispose pour ce faire de seulement... 3 Milliards €, augmentés progressivement jusqu'en 2023 à... 5 Milliards €. Une goutte d'eau dans l'océan ! Il le reconnaît mais se défend aussitôt en affirmant qu'il mise sur la "résolution" avant faillite des problèmes de solvabilités bancaires en procédant, tenez-vous bien, " à la mise en gestion extinctive des actifs non essentiels ", tout en laissant les banques procéder au "bail-in" c'est à dire à la transformation des dépôts supérieurs en actions sans droit de vote de la banque en faillite reconnue mais résolument non déclarée ! C'est-y pas beau tout ça, comme aurait dit Robert LAMOUREUX dans ses trois célèbres "7ème Cie" et autre "Opération Lady Marlène" en sus de la pièce "LE CHARLATAN", bien mieux adaptée à la situation ! Tout cela viole le DROIT CIVIL des FAILLITES et donc le pouvoir du juge des faillites de faire remonter la faillite aux premiers manquements !

Vous conviendrez que devant une telle "PROTECTION", 12.000 millionnaires aient préféré quitter l'ex " DOUCE FRANCE " d'un Charles TRENET, disparu... aussi. La France a donc perdu l'année dernière la moitié, d'un coup, de tous les millionnaires qui lui restaient... Les plus gros s'en foutent on va voir pourquoi.

Tout d'abord, un chiffre. " LE CHIFFRE : 1,52 Milliard de $US " !  Tel est le montant équivalent en Frans Suisses des intérêts négatifs payés par les détenteurs de comptes en Suisse à la Banque Centrale suisse. " Heureux pays " commentait réinformation.tv du 16 Mars dernier, où " la BCN réalisait en 2016 : 24,5 Milliards de bénéfices, en partie reversée au Gouvernement confédéral et aux 26 Cantons " ! Tel est la prime d'assurance fiscalisée que les GROS RICHES acceptent de payer pour expatrier dans ce Pays montagnard, leurs comptes menacés en plaines ailleurs... Comme vous voyez ils ont les moyens. Pendant ce temps perdu stupidement par le Gouvernement français d'idéologues sectaires qui fait partir la moitié des locomotives qui pourraient tirer l'économie française, la FRANCE a accru son déficit du commerce extérieur record en Janvier dernier, faute de prendre les protections nécessaires à un "commerce équilibré" ! La FRANCE est en faillite comme le montre les 8 graphiques relayés par Charles SANNAT dans son INSOLENTIAE du 9 Mars. La faillite cela veut dire : incapacité à payer pour la gabegie française laxiste et irresponsable. Benoît HAMON a proposé de " faire faire faillite partielle officiellement " ! Cela en dit long sur sa capacité de gouverner. Gouvernement qu'il brigue pourtant. Ô ! Désastre socialo-maçonnique...

Pendant ce temps, HOLLANDE a travaillé dur à permettre à PSA de s'approprier OPEL et du coup, il encaisse aussi sec une plus-value sur ses 12,7 % de capital de l'entreprise et 18,5 % des droits de vote, vendus par l'APE = BERCY à la spéciale Banque BPI, Banque Publique d'Investissement. Un jeu d'écritures comme en initia à une époque révolue de la transition entre le bon droit et le mauvais, un certain François GILLES, Directeur Général adjoint du Crédit Lyonnais où l'on augmente, dans un engrenage fatal, son capital avec du vent, sans un seul centime de "cash" !

Pendant ce temps encore, la RUSSIE rembourse ses dernières dettes de l'URSS, en l'espèce un reliquat de 125,2 millions sur les 70 Milliards de $US initiaux. BRAVO ! Mais pas nos "emprunts russes"... Hollande attend sans doute la fin du dégel du redoutable hiver russe pour réclamer ?

Ce qui nous amène au problème actuel des banques, des assurances et d'une façon générale des sociétés financières. Bruno GOLLNISCH propose de revenir, avec raison, à " une séparation des établissements bancaires ". Je suis bien d'accord, mais la vraie, l'entière, la seule qui vaille ! Nous avons connu avant la loi de 1984, qu'il faut donc abroger sans regret du fait de l'extrême confusion laxiste qu'elle a créé, une séparation salutaire entre banques de dépôts, d'affaires et de Crédit à Long et Moyen Terme. Je rappelle que la séparation des types de crédits par le Georges PETIT-DUTAILLIS (Le risque du crédit) et le SCHLOGEL, mes livres d'études de 1969 à 1972, lesquels définissaient le Court Terme à 2 ans ou moins, le Moyen terme de 2 à 5 ans et le Long Terme de 5 à 10. Au-delà, on tombait dans la dette perpétuelle de l'État... avec les RENTES 3% p.e.. Rappelez-vous ! Il faut également rétablir les BONS DU TRESOR dans le PUBLIC et les BONS de CAISSES dans les banques !

Les banques enclenchent en ce moment même de grandes manœuvres pour se localiser, qui à DUBLIN, qui à FRANCFORT. Gageons que les banques en bonne santé iront à DUBLIN et les malades à FRANCFORT. Pourquoi ? Parce que DUBLIN n'impose les bénéfices qu'à ... 2% ! Donc il faut en avoir à protéger dans ce "paradis fiscal" qu'est l'Irlande du SUD.
https://www.lesechos.fr/finance-marches/banque-assurances/0211915952583-brexit-les-banques-enclenchent-les-grandes-manoeuvres-2075126.php#xtor=RSS-39 (si ce lien ne fonctionne pas, faites un Copié-Collé dans votre barre d'adresse, il fonctionnera, j'ai essayé).

Ce qui nous amène évidemment à rappeler que les banques et assimilées font des " profits ahurissants dans les paradis fiscaux ", comme le rappelait LaTribune.fr il ya deux jours. CINQ Banques ont réussi à afficher plus de bénéfices nets que leurs chiffres d'affaires à DUBLIN ! Hein ! C'est fort de café ! Recordman : Société Générale... 20 des plus grandes banques européennes génèrent un quart de leurs bénéfices dans les "paradis fiscaux", ajoute le journal : Caïman's Islands, Bahamas Islands, Bermudes Islands, Virgo's islands, St-Martin island. Comme vous voyez : que des îles ! Serait-ce en y repensant, que MACRON aurait lâché ce lapsus sur "l'île de Guyane" ? Révélateur, non !? 872 millions d'euros dont 174 pour les seules banques françaises : BNP, BPCE, Crédit Agricole et Sté Générale échappent ainsi au fisc. Et aussi aux emplois français... Car là-bas il n'y a souvent AUCUN employé direct. Le record c'est le ratio de la Sté Générale avec 348 fois le Chiffre d'affaires d'un seul employé par rapport à la moyenne, précisait graphiquement le journal !

Pendant ce temps, Les Echos.fr relatent que les assureurs penchent pour l'Irlande (encore !) ou le LUXEMBOURG, autre Paradis fiscal. Les LLoyd's annonceront d'ici Vendredi où elles comptent se fixer... Les Places de Paris (inexistante puisque déjà délocalisée fonctionnellement à LONDRES) et de FRANCFORT se disputeraient, paraît-il l'attractivité. Quelle prétention hollandienne !


Conclusion d’ECO2 : Quand vous êtes riche et donc titulaire d'un compte supérieur à quelques millions, je dirais au moins 35, les banques vous intéressent aux fruits de leur savoir-faire. Les Milliardaires en France sont donc intéressés aux meilleures rentabilités totales de leurs banques, y compris aux bénéfices non imposés ailleurs. Qu'est-ce que vous croyez ? Pendant ce temps, les petits sont prélevés de frais égaux à 33% de leurs retraites au moindre problème dans leur compte... Faut bien que quelqu'un paye, non !?

Propositions : Diminuer la fiscalité pour les résidents à 2%, devenir un "paradis fiscal" à notre tour et voir rentrer les capitaux en provenance des Pays aux fiscs affamés. La balance sera bien meilleure que la ponction fiscale exagérée actuelle ! Soyez-en sûrs !




3) Dans l’ACTUALITE économique monétaire :

« ECO3 : haute altitude :
le chèque-monnaie sur personne, payable nulle part ! »

La longueur de mes deux premiers chapitres m'impose de sabrer dans les informations tenant à l'EURO. Nous y reviendrons fin AVRIL très certainement et en tout cas FIN MAI après l'élection présidentielle.

J'ai une information à vous commenter et expliciter de la plus haute gravité à la suite de la lecture de cette double page reçue de ma banque comme vous sans doute. Au point 3) portant sur l'indemnisation, je fais deux remarques :
1) L'indemnisation n'intervient prévisionnellement qu'après que la politique de "résolution bancaire" du problème n'ait pas pu fonctionner. C'est la solution ultime que le FGDR cherche évidemment à éviter car elle risque d'assécher ses 3 Milliards de réserves en un clin d'œil.
2) Cette indemnité égale aux dépôts totaux figurant au crédit des comptes de chaque individu dans la banque, supposée seule en faillite, est versée 7 jours après la constatation de l'indisponibilité des fonds disponibles. Et ceci au moyen, au choix du FGDR, soit d'une lettre-chèque, soit d'un site de virement vers une autre banque !! Et là je dis : QUOI ?

On me propose un chèque ! Un chèque tiré sur quelle banque ? Si c'est la Banque de France, avec paiement en espèces à son comptoir, je suis d'accord. Mais si c'est un chèque barré obligeant à encaisser par inscription en compte d'une autre banque pas encore en faillite, je dis : STOP ! On me prend pour un imbécile ! Car si une banque est en faillite, vu la cartellisation générale, il y a de grandes chances qu'elles le soient toutes très vite !

Conclusion d’ECO 3 : On veut enfermer les petits dans la cage scripturale d'établissements insolvables au moyen de chèques ou de virements entre eux ! C'est une honte ! On comprends mieux pourquoi les gros ne veulent pas se laisser enfermer comme les petits et qu'ils s'évadent avant d'être prisonnier... Vaut mieux prévenir que guérir, hein !?

Proposition : En cas d'indemnisation : nous payer en billets et pièces officielles de la banque de France, éventuellement via un chèque NON barré, encaissable en espèces à ses guichets. A défaut, en monnaie de qualité comme l'Or, au cours international moyen puisqu'il n'y a plus de marché de l'Or en France. Je rappelle que l'Arizona est en train de reconnaître l'Or et l'Argent comme monnaie complémentaire du dollar papier ou scriptural fédéral... pour commencer ! Bref, nous voulons de la bonne monnaie, sonnante et trébuchante ! Assez de papier coloré sans valeur ! La garantie du FGDR est une mascarade.



Ma Conclusion Générale du Jour : L'Etat doit cesser de faire des déficits. Sers excuses classiques ou ponctuelles ne valent rien pour les justifier. Il doit protéger tout le monde à égalité, gros ou petits. Pour ce faire, il est beaucoup plus positif de transformer la France en paradis fiscal que de continuer à l'oppresser par 60% de dépenses publiques payées en totalité à l'immédiat comme en différé par une coercition corrompue, dépravée, exorbitante du DROIT fondamental. Cela conduit à une réglementation-législation insupportable ! TROP D'IMPÔTS TUENT L'IMPÔT ! TROP de LOIS TUENT LA LOI ! Je rappelle que la CONTRIBUTION individuelle, sollicitée sur autorisation préalable du Parlement, reste LIBRE, même si elle peut être fortement encouragée. Elle doit être employée de manière limitée : à la Guerre, à un minimum de police et d'administration, aux routes de toutes natures comme à l'entretien des seules INSTITUTIONS utiles à l'exercice de la Souveraineté du peuple, pour le peuple, à la conservation de sa langue, de ses Arts et de sa Culture ! 

Haut du formulaire
LMDM

Chronique rédigée sur 7 Pages, plus les éventuelles photos et annexes.
Synthèse de 89 pages de notes
prises en marge de 5 journées de travail de 10 heures chacune !
Calculs personnels !
Un travail de qualité PROFESSIONNELLE comme à l'accoutumée, j'ose le dire !


Chronique FINANCES-VERITES 
par A.D. Laurent MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS.

Ancien Professeur d’Economie Politique appliquée au monde bancaire auprès de l’I.F.B., de 1989 à 1993 en sus de mon travail à l’époque de Co-Director de Stés off-shore d’investissements aux USA.
Ex-Cadre Hors Classe, Sous-Directeur de l’Etablissement de Portefeuille : SCS « I.R. » du groupe ROTHSCHILD nationalisé en Février 1982 par les idéologues socialo-communistes au pouvoir, traîtres à la France.

Ma devise est : NON DEFICERE MINIME (NE PAS FAIBLIR, JAMAIS)
Mon Blason (déposé) après personnalisation de ceux des ancêtres est : « D’Azur, au DEXTROCHERE d’Argent, offrant un LYS des MARAIS au Naturel, au Soleil (le Roi), prélevé sur un lit de 4 Besants ». J’ai voulu marquer ma détermination à aider le Royaume et son Roi à retrouver une monnaie qui ait les qualités requises pour le bonheur des Peuples réunis à la Couronne. Il n’est pas armé, et donc au civil, au contraire des Maréchaux de France ancestraux. Il retrouve donc ce côté « civil » du premier. J’ai aussi voulu marquer une limite nette à mon ambition, au contraire du premier, en limitant l’effort de l’offre à UN LYS tandis qu’il était des 3 LYS au départ en 1715-1720, ce qui m’a paru prétentieux. Quant au Roi, il est ici visualisé par le Soleil alors qu’il était non explicite dans les blasons ancestraux précédents. J’ai donc voulu aussi marquer plus de modestie et d’humilité.

Annexes :

1) Les banques Populaires sont garanties sous tous les rapports, comme le Crédit du NORD et ses filiales, la Banque postale, elle, ne l'est pas pour les cautions. Saisissez l'argument de recherche pour la vôtre !

2) Sur le FACEBOOK des amis du général TAUZIN, le Dimanche 26 Mars 2017 vers 15h00 GMT, j'ai trouvé ce commentaire à propos de la déclaration de Stéphane lE FOLL rapportée, paraît-il, par France TV Info du Journal de 13h00 légales de France 2 :
Hafida Difallah Bastide
Il paraît que c'est un faux, un HOAX. Mais ce qui n'est pas un faux c'est l'arrêté 2017-285 validé par un décret du 24 MARS 2017 qui étend la zone d'extermination des canards sur le 64 et le Pays basque ! Les petits éleveurs seraient-ils soupçonnés de voter FN ? Ce qui serait alors la cause de leur massacre ? Les Basques vont-ils se laisser spoliés sans se battre ?